Grain de Sel ou Grain de Poivre ? du 02 juin 2020 – Jean-Philippe Rouillier – Campagne présidentielle américaine

Grain de Sel ou Grain de Poivre ? du 02 juin 2020 – Jean-Philippe Rouillier – Campagne présidentielle américaine
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 3:16
 
1X
 

Bienvenue Jean-Philippe Rouillier. Vous enseignez l’histoire politique du monde anglo-saxon. Aujourd’hui vous avez choisi de nous parler de deux stars montantes de la politique américaine.

Place aux femmes en politique ! On connaissait Hillary Clinton et Nancy Pelosi, les deux grands-mères du parti Démocrate. A présent, la jeune génération arrive. Alexandria Ocasio Cortez et Candace Owens. Elles ont toutes deux 30 ans, et sont issues des minorités (la première est d’origine hispanique, la seconde est noire américaine). Elles sont toutes les deux jeunes, belles et intelligentes.

A part ça, leurs idées sont radicalement différentes.

C’est le moins que l’on puisse dire. Ocasio Cortez dérange le parti Démocrate dont elle est membre. Il faut dire qu’elle est proche de Bernie Sanders, ex-candidat malheureux, le plus à gauche dans la primaire démocrate. Elue en novembre 2018, elle devient la plus jeune représentante au congrès américain, à l’âge de 28 ans. Ocasio-Cortez ne renie ni ses origines, ni son passé au parti Socialiste américain. Au moment de son entrée au Congrés, elle n’est d’ailleurs pas soutenue par la cheffe de file des Démocrates, Nancy Pelosi, bien au contraire. Comme on peut s’en douter, elle n’a pas la langue dans sa poche, et n’hésite pas à s’engager là où les Démocrates ont parfois déserté le terrain. On la voit ainsi rendre visite à des Indiens dans une réserve, pour lutter contre un projet d’oléoduc.

De l’autre côté, Candace Owens est tout aussi radicale.

A l’âge de 18 ans, elle gagne un procès pour harcèlement raciste contre le fils du gouverneur Démocrate du Connecticut. Elle s’engage alors pour défendre toutes les victimes du cyber harcèlement, puis fonde un mouvement pour inciter la jeunesse Noire américaine à rejoindre les troupes Républicaines. Candace Owens a grandi à Stamford, banlieue aisée de New York. Egérie de l’élite républicaine new-yorkaise, elle sait manier son image et les réseaux sociaux pour diffuser ses idées conservatrices, allant de l’antiavortement à la défense du port d’armes jusqu’à la défense du nationalisme contre la mondialisation. Elle est, on l’a compris, très proche de Trump.

On dit que c’est une activiste née.

Et comment ! Elle signe en février 2020 un livre choc intitulé : Comment les Noirs américains peuvent s’échapper des plantations Démocrates pour la 2ème fois. Cet ouvrage fait référence au passé esclavagiste du parti Démocrate, héritage bien embarrassant de l’histoire du XIXème siècle. Elle est également une fervente engagée pour le port d’arme et en faveur d’une approche très conservatrice : c’est en outre une militante pro-vie, qui dénonce les dérives du Planning Familial.

Nul doute qu’on n’a pas fini d’entendre parler de ces deux femmes.

C’est certain. Je ne serais pas surpris pour ma part qu’elles se retrouvent un jour face à face dans la lutte pour la Maison Blanche. Il leur faudra pour cela patienter jusqu’en 2028. Elles auront alors 38 chacune, et il faut en avoir 35 pour pouvoir élu président. Et pourquoi pas une femme noire américaine républicaine dans le bureau ovale ? Voilà qui serait révolutionnaire !