Jean-Marc Bellefleur a souhaité nous partager quelques chiffres concernant la Bible

Jean-Marc Bellefleur a souhaité nous partager quelques chiffres concernant la Bible
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 3:26
 
1X
 

PHARE FM : Bonjour Jean-Marc Bellefleur !

Jean-Marc : Bonjour Lisa, Nathanaël, et PHARE FM ! J’ai reçu des chiffres dont j’aimerais vous parler aujourd’hui.

PHARE FM : Ah et de quoi s’agit-il ?

Jean-Marc : De la Bible. L’Alliance biblique universelle vient de publier ses statistiques pour 2019 et c’est impressionnant.

PHARE FM : Elle donne le nombre de bibles imprimées, c’est ça ?

Jean-Marc : Ah pas tout à fait. Il faut maintenant parler de bibles diffusées, parce que les applications numériques comptent pour beaucoup dans les chiffres : la Bible sur votre téléphone notamment.
En 2019, les sociétés bibliques ont diffusé plus de 40 millions de Bibles intégrales dans le monde. C’est un nombre en constante augmentation. En 2015, il était de 34 millions.

PHARE FM : Et la part d’internet ?

Jean-Marc : C’est près d’un quart ! Alors qu’en 2018, il n’y avait que moins d’un cinquième de téléchargements numériques.

PHARE FM : Sait-on dans quelles régions ces téléchargements ont été les plus fréquents ?

Jean-Marc : Alors le rapport dit qu’il y a eu une augmentation des téléchargements en Asie, en Amérique centrale, en Amérique du Sud, en Europe et au Moyen-Orient. Je peux vous répondre que les langues les plus téléchargées sont surtout l’espagnol, puis le portugais et l’anglais. C’est donc l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale les championnes. 

PHARE FM : Et vous avez les chiffres globaux pour ces régions ?

Jean-Marc : Oui bien sûr. La diffusion de Bibles intégrales en 2019 : Amérique centrale et du Sud, 16 millions ; Afrique, 11 millions ; Asie, 10 millions ; Europe, 3,4 millions ; Amérique du Nord, 3 millions ; Océanie, cinq cent mille ; Moyen-Orient, trois cent mille. Les langues les plus représentées sont semblables à celles des téléchargements : l’espagnol, le portugais, l’anglais, et en quatrième le chinois, et le français en cinquième.

PHARE FM : Cela représente-t-il toute la production de Bibles dans le monde ?

Jean-Marc : Pas tout à fait. L’Alliance biblique universelle est la plus grande organisation de traduction et de diffusion de la Bible, mais on sait que les Sociétés bibliques qui y sont regroupées n’ont fourni qu’environ 70% de la production totale de bibles intégrales.

PHARE FM : D’autres produits que la Bible en entier sont-ils diffusés ?

Jean-Marc : Oui ! Des Nouveaux Testaments, c’est-à-dire la partie spécifiquement chrétienne de la Bible. Le Premier Testament, ou l’Ancien Testament, est la Bible du judaïsme. Quand l’Alliance biblique parle de Bible intégrale, c’est ce qu’en milieu chrétien on appelle couramment la Bible, c’est-à-dire l’Ancien et le Nouveau Testament réunis.
Et puis il y a des éditions pour enfants, dont l’Egypte est la plus grande consommatrice.
J’ajoute que les Sociétés bibliques ont fait un bel effort pour produire la Bible dans les différentes langues des signes qui existent dans le monde, sachant que de nombreuses personnes sourdes ne savent pas lire. Et là on a du format vidéo, évidemment.
Ah et puis il y a l’alphabétisation. Avoir une Bible imprimée ou sur l’écran, et ne pas savoir lire, c’est embêtant. Les sociétés bibliques proposent donc aux populations d’apprendre à lire, ce qui plus généralement leur rend bien service.

PHARE FM : Mais selon vous, pourquoi une telle énergie pour diffuser la Bible, Jean-Marc ?

Jean-Marc : Pour vous répondre, je vais citer ce qui a été dit lors de la création de l’Alliance biblique universelle en 1946, par le représentant d’Églises évangéliques tchèques : “Il n’y a qu’un seul livre qui donne la vie dans la coopération et l’amour car son message central est : “Aimez-vous les uns les autres.”