Holly Figaro Many – Le bonheur ça existe, et ça s’entretient !

Grain de sel/poivre ?
Grain de sel/poivre ?
Holly Figaro Many - Le bonheur ça existe, et ça s'entretient !
/
Temps de lecture : 2 minutes

PHARE FM : Dans une période assez difficile de confinement, de chômage, de pandémie, est – il possible d’être heureux, de nager dans le bonheur comme on dit, que me répondriez-vous Holly ?

Holly : D’abord, je vous dirais que cela dépend premièrement de votre âge. Dites mois quel âge vous avez Lisa et je vous dirai si vous êtes heureuse dans votre vie !

PHARE FM : Ah bon, quel lien peut -il avoir entre l’âge et le bonheur ?

Holly : il faut savoir que l’économiste David Blanchflower a publié une étude aux Etats Unis en janvier 2020 montrant qu’il existe un lien entre l’âge et le bonheur. En effet, selon cette étude, il souligne qu’au cours d’une vie nous sommes plus enclins à être heureux entre 18 et 34 ans, 60 et 82 ans. Et oui, si vous êtes dans ces deux tranches d’âge vous serez plus à même à garder le sourire et entretenir le bonheur même dans des temps difficiles. Cette recherche confirme vraisemblablement les paroles du prophète Jérémie dans la bible :

Dans le Chapitre 31 : 13

« Alors les jeunes filles se réjouiront en dansant, les jeunes hommes et les vieillards se réjouiront ensemble ».

PHARE FM : Alors, que se passe-t-il quand on est ni jeune ni vieux ? sommes-nous malheureux dans pour autant ?

Holly : C’est ce que l’économiste désigne sous l’appellation de la courbe du bonheur ou le creux de la vague. C’est-à-dire, quand on est entre la trentaine et la cinquantaine, nous avons tendance à être plus pessimiste, renfrogné, réfractaire à la moindre contrariété, maugréant et pestant à tout va ! Cette situation peut donc s’aggraver dans des périodes de troubles socio-économiques. Cependant des techniques existent pour entretenir le bonheur et nous aider à être joyeux dans des moments de crise ou de difficulté personnelle.

PHARE FM : Ah c’est une bonne nouvelle, lesquelles ?

Holly : tout d’abord, rappelons que Paul dans les épitres aux Philippiens nous encourage à toujours nous réjouir dans le Seigneur, c’est une recommandation pleine de sagesse. Par ailleurs, les études scientifiques indiquent 14 facteurs permettant à un être humain de conserver son bonheur. Parmi ceux-ci, l’un d’entre eux semble être prépondérant pour la joie intérieure. Il s’agit de la gratitude !

PHARE FM : Comment s’y prendre, pouvez nous expliquez un peu plus Holly ?

Holly : Sur le plan spirituel, Il suffit d’apprendre à être reconnaissant à Dieu pour toutes les petites, les grandes choses qu’il a accomplies dans notre vie, que nous considérons bien souvent comme acquis. Puis, ce que les études préconisent c’est de manifester régulièrement de la reconnaissance aux personnes qui nous ont fait du bien, en leur disant « merci » et leur honorer de leur bienfaits en partageant avec ceux-ci régulièrement des superbes moments de qualité ! En gros, si vous voulez être toujours heureuse Lisa, commencez par remercier Dieu pour tout. Puis, prenez votre téléphone pour appeler et remercier tous ceux qui vous ont fait du bien à certains moments de votre vie. Et surtout, n’oubliez pas de les inviter régulièrement après le confinement (bien sûr), à passer un excellent moment avec vous !

PHARE FM : En fin de compte, ce qui rend les gens heureux, ce n’est ni la gloire, ni la richesse, ni le statut social, mais la possibilité de vivre de belles expériences humaines à travers des relations saines (citation livre « pédagogie de résilience »). C’est l’un des principes de base de la résilience !

Holly : Exactement, vous avez tout compris !