Ludvine Schmitz – Jour de repos, samedi ou dimanche ?

PHARE FM
Ludvine Schmitz - Jour de repos, samedi ou dimanche ?
/

Ludvine : Bonjour. Aujourd’hui nous recherchons quel jour Dieu a institué pour ses enfants.

PHARE FM : Tiens, quelle drôle de question, Ludvine!

Ludvine : Ben non, beaucoup de chrétiens considèrent que le vendredi est le jour de prière des musulmans, le samedi ou sabbat, celui des Juifs et que le dimanche est leur «Jour du Seigneur».

PHARE FM : Mais ce n’est pas le cas de tous les chrétiens.

Ludvine : Effectivement, les Adventistes-du-7ème-Jour, les Juifs messianiques et quelques groupes minoritaires font du samedi leur «Jour du Seigneur». Jésus a tenu le sabbat comme les Juifs le font depuis Moïse et les tables de la loi. Car le 4ème commandement commence ainsi: «Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans ta ville.» Donc, toute la famille doit tenir le sabbat, et même l’étranger dans la ville. A part Jérusalem, aucune ville n’oblige les étrangers à observer le repos du sabbat.

PHARE FM : Mais le 4ème commandement finit ainsi: «Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.»

Ludvine : Exact. Les sabbatistes mettent l’accent sur la création, les partisans du dimanche sur la résurrection. Pourtant le Nouveau Testament exhorte les chrétiens: «priez sans interruption». Jésus nous demande de venir à lui, d’entrer dans Son repos. Paul affirme qu’en Christ, nous sommes une nouvelle créature. Les chrétiens répondent à l’alliance avec Moïse par la nouvelle alliance. Et au «Souviens-toi du sabbat» du 4ème commandement ils répondent par un nouveau commandement : «Vous ferez cela en mémoire de moi.» Dans la communion avec Jésus-Christ, le temps n’a plus d’importance.

PHARE FM : Les écrits postérieurs de Paul confirment-ils cela?

Ludvine : En fait, Paul rapporte des rassemblements chrétiens le jour du sabbat, le 1er jour de la semaine, et même le deuxième. Il parle du repos en Hébreux 4,7: «Dieu fixe de nouveau un jour, disant, en David, si longtemps après: Aujourd’hui, comme il a été dit auparavant: Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs.»

PHARE FM : Le jour présent est donc le plus important?

Ludvine : Assurément. Il n’y a pas un jour où Dieu est plus disponible, il y a LE jour où nous décidons de faire partie de Son royaume, et ce pour l’éternité. L’observation de jours de culte différents chez les chrétiens peut faciliter l’intégration de convertis venant de l’islam ou du judaïsme dans des groupes observant le sabbat et les lois alimentaires mosaïques. Mais la lettre aux Colossiens nous rappelle: «Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.»