Grain de Sel ou Grain de Poivre ? du 12 février 2020 – Jean-François Mouhot – Ces situations d’urgence qui menacent notre existence

Grain de Sel ou Grain de Poivre ? du 12 février 2020 – Jean-François Mouhot – Ces situations d’urgence qui menacent notre existence
Grain de sel/poivre ?

 
Play/Pause Episode
00:00 / 3:07
Rewind 30 Seconds
1X

PHARE FM : Aujourd’hui vous voulez nous parler du rapport d’un groupe de réflexion international, future earth, pourquoi cela ?

Chroniqueur : Ce rapport publié il y a 4 jours, conclut que le monde est confronté à une série de situations d’urgence interconnectées qui menacent notre existence.
En effet, la dégradation du climat, la diminution de la biodiversité, la pénurie d’eau, la crise de la production alimentaire sont toutes graves en soi, mais la combinaison de ces facteurs amplifie les risques de chacun d’entre eux, créant une tempête parfaite qui menace d’engloutir l’humanité si des mesures ne sont pas prises rapidement.

PHARE FM : Parmi les mises en gardes, le rapport évoque les problèmes sociaux engendrés par ces problèmes environnementaux.

Chroniqueur : Oui, ces problèmes sociaux sont des risques potentiels majeurs pour l’avenir. Il s’agit notamment de la montée du populisme, des « fake news » et des mouvements migratoires.
Ce rapport n’est que le dernier en date d’une série de plus en plus longue. En fait nous sommes prévenus depuis au moins 50 ans sur les risques que notre mode de vie industriel nous fait courir et une véritable angoisse a saisi une partie de la société, confrontée aux discours des « collapsologues » tels Pablo Servigne ou Yves Cochet.
Peut-être n’est-ce pas surprenant. Jésus affirme que quand les temps de la fin approcheront « les hommes rend[ront] l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre » – Luc 21.26.

PHARE FM : Face à cette angoisse, comment réagir en tant que chrétiens ?

Chroniqueur : Je pense que les discours des collapsologues sont à prendre au sérieux. Les dangers sont réels et bien identifiés, et il faut écouter les mises en garde importantes qu’ils nous adressent.
Certains se réjouiraient presque de cette perspective de fin du monde. Je me réjouis bien sûr dans l’attente du retour de Christ qui va réconcilier toute la création avec lui-même et avec nous, comme il est dit en Colossiens 1 :20  « Dieu a voulu par Jésus Christ réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux». 

PHARE FM : Faut-il alors rester les bras croisés en attendant la fin du monde ?

Chroniqueur : Je pense que ça serait une erreur : quand Dieu, dans Exode au chapitre 32 s’irrite contre le peuple d’Israël qui l’a abandonné pour se faire un veau d’or, il dit à Moïse : « Maintenant laisse-moi; ma colère va s’enflammer contre eux, et je les consumerai; mais je ferai de toi, Moïse, une grande nation ». Moïse aurait pu se dire : ce n’est pas grave, je suis sauvé, moi et l’Eternel a un super plan pour moi. A la place, Moïse se fait l’avocat du peuple qui pourtant a gravement fauté, et implore Dieu d’épargner Israël. Grâce à Moïse, un peu plus loin, « l’Éternel se repentit du mal qu’il avait déclaré vouloir faire à son peuple. ». De la même manière, Abraham a intercédé pour Sodome et Gomorrhe, demandant à Dieu de ne pas les détruire. Alors, prions et agissons face aux problèmes qui s’accumulent, sans perdre l’espoir que Christ va restaurer toutes choses.