Jérôme Garnier – Noëlle Rouget, décès d’une dernière grande résistante

« Merci pour votre discours positif, le fait de voir les bonnes choses malgré les difficultés, de pousser les gens à se battre pour avoir une vie meilleure tout en respectant l'autre. C'est vraiment rare de nos jours. »

PHARE FM existe pour transmettre de l’espoir et réintroduire des valeurs afin de vivre un monde meilleur. Rendez cela possible et soutenez PHARE FM par un don.

Je soutiens

Temps de lecture : 2 minutes
Grain de sel/poivre ?
Grain de sel/poivre ?
Jérôme Garnier - Noëlle Rouget, décès d'une dernière grande résistante
Loading
/

Jérôme : Dans la résistance française de la deuxième guerre mondiale, nous connaissons bien sûr le Général de Gaulle, Jean Moulin ou encore Lucie Aubrac mais connaissons-nous Noëlla Rouget ? C’est l’histoire que nous allons découvrir.

PHARE FM : C’est à 100 ans que Noëlla Rouget vient de nous quitter …

Jérôme : Oui, c’est le 22 novembre 2020 qu’est décédée une grande résistante. Je dis une grande résistante non pas pour sa taille ou pour le nombre de ses actions mais pour quelque chose de plus surprenant….

PHARE FM : Alors avant de savoir pourquoi plus précisément, dites-nous Jérôme quel fut son parcours

Jérôme :  Noëlla est née en 1919 et est élevée dans la foi catholique, la foi est très importante dans sa famille. Son frère est prêtre et elle-même devient cheftaine chez les scouts. C’est alors que la seconde guerre mondiale éclate. Sa foi la pousse à résister et elle devient agent de liaison dans des réseaux français et anglais.

PHARE FM : C’est là qu’elle est arrêtée avec son fiancé en juin 43…

Jérôme : Ils sont emprisonnés à Angers, lui est fusillé et elle déportée à Ravensbrück en Allemagne.
Noëlla devient le numéro 27240 et travaille 12h par jour. Ce n’est que le 5 avril 1945 qu’elle est libérée avec 300 autres personnes du camp. Après avoir rejoint la Suisse, elle se marie et a deux enfants.

PHARE FM : L’expression grande résistante prend tout son sens ici.

Jérôme : C’est ici que cela devient grand, en fait extraordinaire. Figurez-vous que celui qui est à l’origine de sa déportation mais aussi de l’exécution de son fiancé est retrouvé à Lille en 1962. Donc vous imaginez que le procès se fait et que la peine de mort est prononcée. Mais Noëlla pétrie de foi, et donc de pardon demande au général de Gaulle la grâce présidentielle qui lui accorde. Beaucoup à cette époque ne comprennent pas cette demande et je me dis qu’aujourd’hui même nous, nous pouvons avoir du mal à saisir la portée de cette générosité, de cette grâce. D’autant plus que ce bourreau a fini sa vie tranquillement en Allemagne avant de mourir en 2009.

PHARE FM : L’injustice paraît criante lorsque l’on sait cela.

Jérôme : Justement c’est un des enseignements de cette histoire. Oui la justice existe dans notre pays, dans notre monde et soyons reconnaissants de vivre dans un état où le droit s’exerce même si celui-ci peut paraître imparfait. Mais combien il est encore meilleur de savoir qu’une justice plus grande encore s’exercera lors du retour de Jésus-Christ. Une justice qui distingue les bons et les méchants, le juste et l’impie. Même si évidemment c’est surtout le message du pardon qui éblouit cette histoire !

PHARE FM : Une exemplarité du pardon dans l’Histoire diront certains

Jérôme : Comme cela est vrai. La puissance du pardon. On ne parle pas de vengeance, de haine, de rancœur. Noëlla Rouget ne laisse pas le souvenir d’une plaignante, d’une victime mais d’une résistante ancrée dans une foi qui dépasse l’entendement humain. Quel exemple ! Un message qui dépasse de loin toutes les rancœurs qui peuvent animer les hommes qui se dressent souvent les uns contre les autres.