Nicolas Fouquet – L’extrême pauvreté s’aggrave dans le monde

Nicolas Fouquet – L’extrême pauvreté s’aggrave dans le monde
Grain de sel/poivre ?

 
Play/Pause Episode
00:00 / 3:27
Rewind 30 Seconds
1X

Nicolas : Je vous propose d’évoquer un sujet qui est passé un peu sous les radars mais qui est ressorti dernièrement à la faveur d’un article du site internet Slate. Le titre de cet article est autant évocateur que dramatique. Je vous le cite : « L’extrême pauvreté s’aggrave dans le monde pour la première fois depuis des décennies. »
Je vous propose donc de parler, comme vous l’aurez compris, de la lutte contre la pauvreté. Ce thème résonne également avec une autre actualité. Le 17 octobre, dans quelques jours seulement, a lieu comme chaque année la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Son objectif est de mettre l’accent sur les efforts qui sont entrepris dans la lutte contre la précarité. Ça semblait donc finalement assez logique de parler de ce sujet aujourd’hui !

PHARE FM : Effectivement. Revenons à cet article de Slate que vous avez cité. Quel constat relaie-t-il précisément ?

Nicolas : L’article explique que la pandémie de Covid-19 vient de stopper net les nombreux progrès réalisés ces 30 dernières années en matière de lutte contre la pauvreté à l’échelle mondiale. Plusieurs facteurs entrent en jeu mais c’est tout particulièrement le ralentissement de l’activité économique internationale qui est préjudiciable. Non seulement la crise actuelle maintient dans la précarité les personnes qui y sont déjà, mais elle créé également de « nouveaux pauvres ». Cette tendance risque malheureusement de perdurer quelques années car on est ici sur un problème de fond et pas seulement sur quelque chose de passager.

PHARE FM : Est-ce que des études ont été réalisées pour appuyer ce constat ?

Nicolas : Oui. La Banque mondiale est l’institution qui est la spécialiste du sujet. Elle estimait dernièrement que 736 millions de personnes vivaient sous le seuil d’extrême pauvreté. Le seuil d’extrême pauvreté, c’est quoi ? C’est un indicateur utilisé par la Banque mondiale pour mesurer l’évolution de l’extrême pauvreté. Il est actuellement fixé à 1 € 60 par jour et par personne. D’après ses prédictions, entre 70 et 100 millions d’individus supplémentaires pourraient tomber sous ce seuil à cause de la crise du Covid-19.

PHARE FM : Ce qui dénote dans cette annonce c’est que jusque-là la tendance était à la baisse.

Nicolas : Effectivement. L’extrême pauvreté reculait dans le monde depuis plusieurs décennies, sous l’impulsion notamment des Objectifs du millénaire pour le développement orchestré par les Nations Unies. Au plan mondial, le nombre de personnes vivant dans une situation d’extrême pauvreté a diminué de plus de moitié entre 1990 et 2015, passant de 1,9 milliard à 836 millions. La crise du Covid-19 met donc un coup d’arrêt à ces p rogrès non négligeables, car derrière ces chiffres il ne faut pas oublier qu’il y a des êtres humains.

PHARE FM : Un mot pour conclure ?

Nicolas : Rappelons-nous qu’en matière de lutte contre la pauvreté, rien n’est jamais acquis. A l’occasion de la Journée internationale du 17 octobre, prenez le temps de vous intéresser à ce sujet. Parlez-en autour de vous et mobilisez-vous de quelque façon que ce soit pour faire reculer la pauvreté et l’extrême pauvreté dans le monde !