Anaïs Sorce – Revue de presse de la semaine

Anaïs Sorce – Revue de presse de la semaine
L’invité de PHARE FM

 
Play/Pause Episode
00:00 / 3:41
Rewind 30 Seconds
1X

PHARE FM : Qu’avons-nous la liberté de dire aujourd’hui ? Grande question dans les médias !

Anaïs : De droite, de gauche, télé, radio… c’est une union rare pour être soulignée : un manifeste réunissant de nombreux médias appelle à se rassembler autour de la liberté d’expression.
La Croix a décidé d’y apposer sa signature car « les inconvénients de la liberté de parole sont préférables à ceux qui résulteraient d’une législation plus restrictive. La liberté religieuse va de pair avec la liberté d’expression ».
« Ces libertés nous sont tellement naturelles qu’il nous arrive d’oublier le privilège et le confort qu’elles constituent pour chacun d’entre nous » déplore La Vie, signataire de la tribune qui rappelle qu’il «n’appartient qu’à vous de vous en emparer. Oui, vous avez le droit d’exprimer vos opinions et de critiquer celles des autres dans les limites fixées par la loi ».
Christ Seul, repris par Regardsprotestants, revient même sur les cours de religion toujours en vigueur à l’école primaire en Alsace-Moselle qui invitent les enfants à « découvrir, avec curiosité et respect, la diversité des traditions religieuses, en priorité la leur ».
Dans une interview exclusive à Réforme, le ministre de l’Education Nationale précise d’ailleurs qu’avoir « un projet d’école, c’est avoir un projet de société ».
Mais à 800 km de là, Montpellier va « imposer aux associations une “charte de laïcité” conditionnant le versement de subventions », faisant craindre aux évangéliques une « entrave à la liberté de religion » décrit La Croix.

PHARE FM : Ce grand débat entre entrave et liberté se vérifie aussi dans la protection de la nature

Anaïs : « Révolution décisive pour certains, évolution technologique superflue pour d’autres, la 5G fait controverse » rappelle Témoignage Chrétien pour qui « la 5G ne changera rien aux pratiques déjà existantes ».
Pourtant, « l’écologie est, à 18 mois de la présidentielle, au centre du jeu politique » estime La Vie qui déplore le niveau navrant du débat : « quand la ­Californie tangente les 55 °C, que le pergélisol en fonte libre dégage des cadavres d’animaux préhistoriques avant de ­libérer méthane et bactéries, et que l’on vit probablement la sixième extinction de masse des espèces, les quolibets très “monde d’avant” de nos Présidents sur les “lampes à huile” n’arrachent que de pauvres ­sourires ».
Alors on se focalise sur autre chose et on plante des arbres comme le relate Info Chrétienne
Et si les puissantes compagnies aériennes ne veulent pas payer de taxe environnementale, tant pis, ce seront encore les usagers qui vont trinquer avec un potentiel « prix minimum sur les billets » sur lequel revient La Croix.

PHARE FM : On termine avec le deuil du monde de la culture après le décès de Michael Lonsdale

Anaïs : Le mot qui revient le plus dans les médias pour parler de l’artiste est « témoin ».
Pour Réforme, il était ce « témoin dans le monde du spectacle » qui ne « faisait pas mystère » de sa foi chrétienne même si cela lui a valu « une relative marginalisation ».
« Catholique engagé » pour Réformés, dans La Vie, il racontait que « dans [le] métier, il y a beaucoup de gens croyants mais pendant longtemps ils n’osaient pas trop le dire, parce qu’on se faisait rabrouer. Et puis, on m’a encouragé à témoigner, alors je l’ai fait. Peut-être même un peu trop, parfois ! ».
Le comédien qui « vivait avec la foi chrétienne chevillée au corps » pour Info Chrétienne « avait acquis une sensibilité de l’humain qui dépassait les clivages ».
Il avait compris, comme il le dit dans une interview que Famille Chrétienne republie, que « tout est axé sur l’amour. [Jésus] c’est l’amour pleinement assumé ».
Ses obsèques seront célébrées le 1er octobre en l’église Saint-Roch, « paroisse des métiers du spectacle depuis 1925 environ » précise Aleteia.