Grain de Sel ou Grain de Poivre ? du 25 juin 2020 – Timothée Paton – Pourquoi planter de la salade sur Mars ?

Grain de Sel ou Grain de Poivre ? du 25 juin 2020 – Timothée Paton – Pourquoi planter de la salade sur Mars ?
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 3:10
 
1X
 

PHARE FM :  Timothée, vous êtes de ceux qui aiment encore acheter le journal.

Timothée : Oui on doit être plus très nombreux en France à lire la presse écrite. D’ailleurs je me demande comment les journaux arrivent encore à survivre.

Je me trouvais une fois dans le métro à Singapour. Tout le monde, sans exception, était rivé sur son smartphone. J’étais le seul à lire un journal. Un peu comme si j’arrivais d’une autre planète ou d’un autre siècle. 

Vous savez, les sujets traités dans la presse en disent long sur ce qui aux yeux des journalistes est important mais qui souvent, à mon avis, ne l’ai pas.

PHARE FM : Par exemple?

Timothée : Je vous en donne un exemple d’un article que j’ai trouvé dans le très sérieux quotidien Le Figaro. Je vous donne que le titre : « Des étudiants britanniques projettent de faire pousser de la salade sur Mars ».

Wow ! Des étudiants projettent d’aller sur Mars pour y faire pousser des salades. Des millions de dollars seront évidemment dépensés pour ce projet scientifique ou écologique alors que, à l’heure où je vous parle :

  • 100 millions d’enfants à travers le monde vivent à la rue.
  • La plus grande crise humanitaire du XXI -ème siècle se déroule en ce moment au Yémen, dans l’indifférence totale.
  • Des centaines de chrétiens sont assassinés par des groupes comme Boko Haram et les journaux n’en parlent pas. Ca n’intéresse personne.

PHARE FM : Il y a quelques journalistes qui dénoncent les exactions que subissent justement les chrétiens aux mains de ces groupes islamistes.

Timothée : C’est vrai. Mais ils sont très peu et quand ils dénoncent les atrocités, ils font face à une grande indifférence.

L’autre jour dans un tweet la Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam a dénoncé, je cite « l’indifférence quasi-générale de nos médias et de notre monde si bien-pensant » qui entoure l’assassinat de « centaines de chrétiens, hommes, femmes, enfants » par Boko Haram.

Je n’ai jamais entendu parler de cette sénatrice. Mais je salue son courage. Je salue aussi le courage des rares journalistes qui n’ont pas peur de dénoncer sur papier ou dans les médias en général, les crimes contre l’humanité perpétré par ce groupe en Afrique. 

Le dernier rapport de la commission américaine sur la liberté religieuse internationale, nous informe que : 

Depuis 2009, Boko Haram a déplacé plus de deux millions de personnes et tué des dizaines des milliers.

Les experts précisent que Boko Haram et ISIS-Afrique de l’ouest visent la création d’un État islamique qui serait conforme à leur « idéologie djihadiste salafiste » et déplorent les nombreuses attaques de lieux de culte, de civils et de militaires.

PHARE FM : Pourquoi d’après vous la presse en parle si peu ? 

Timothée : Peut-être par ce que ça dérange, que c’est pas ‘politiquement correcte’, ou tout simplement parce que ce genre d’articles ça ne se vend pas.

Faire pousser des salades sur Mars c’est plus intéressant.