Articles

© D.R.

C'est à lire — Cécile Gandon, "Corps fragile, cœur vivant"

,
-
« Je ne peux rien contre l’injustice à laquelle me confronte le handicap. Alors je préfère profiter des blessures qu’elle creuse pour accueillir plus intensément la vie. »