Interview exclusive avec l’acteur Jonathan Roumie, Jésus dans The Chosen

Bâle-Mulhouse, Grenoble, Haguenau, Haute-Normandie, Lyon-Dauphiné, Montauban, Le Mans, Marseille, Nice, Paris-Île de France, Valenciennes, Troyes et Metz… PHARE FM connaît une croissance historique de sa zone de diffusion, mais comment le faire savoir ?

Soutenez les actions de communication de votre radio.

Je soutiens

Temps de lecture : 4 minutes

Pour certains, Il est le fils de Dieu, pour d’autres un prophète ou un philosophe, ce qui est certain, c’est que l’Histoire de l’Humanité est profondément marquée par son histoire… et son humanité ! Jésus-Christ est depuis le 24 décembre 2017 incarné à l’écran par Jonathan Roumie dans la première série du genre, The Chosen.

Rencontre entre Yoann Minio et l’acteur récompensé, de passage en France pour l’avant-première de la saison 3 au Grand Rex à Paris…

 

Yoann Minio : Quel a été votre chemin jusqu’au casting de cette série dont le modèle de financement participatif pouvait rendre perplexe la profession ?

Jonathan Roumie : Eh bien, je connaissais Dallas Jenkins depuis quelques années, avant le début de la série. Donc en raison de notre relation, il m’a choisi pour jouer Jésus dans The Chosen. J’ai fait environ trois courts métrages avec lui au cours des quatre années précédentes, avant d’obtenir ce rôle dans The Chosen.

YM : Il y a une photo très touchante publiée sur Internet où l’on vous voit, 30 secondes avant la toute première prise du premier jour de tournage de la saison 1 : Mains jointes avec Dallas Jenkins, le réalisateur, vous priez ensemble. Cela explique le succès de la série ?

JR : Je pense que la prière nous a certainement aidé tous les deux à nous concentrer sur la volonté de Dieu pour ceux qu’il veut que nous fassions dans cette vie et dans nos carrières et je pense que notre dévouement à lui individuellement et ensemble à travers la série nous a permis de créer un produit et une émission de télévision qui sont captivants et spirituellement nourrissants et qui sont finalement consacrés à sa louange. Donc je pense que c’est la base de notre succès.

YM : Les fans peuvent parfois vous confondre avec le rôle que vous jouez ; comment vous protégez-vous face aux enjeux liés au fait d’incarner Jésus ?

JR : Vous savez, je pense que je dois simplement permettre que tout se passe comme ça doit se passer. Finalement je ne peux pas faire grand-chose de plus, et j’ai été vraiment chanceux de jouer Jésus et de ne pas jouer un méchant, et donc du coup, que les gens ne me confondent pas avec un méchant. J’ai entendu l’histoire d’un jeune homme, il jouait le rôle d’une personne très méchante et c’était un jeune acteur et il se faisait couper les cheveux par ce coiffeur chez qui j’allais moi aussi pour me faire couper les cheveux. Il jouait donc ce rôle dans une série et les gens l’associaient aux gars qui faisaient toutes les choses qu’il faisait dans la série et lui écrivaient des trucs vraiment méchants. Alors qu’il se faisait couper les cheveux, il a éclaté en larmes parce qu’ils ne comprenaient pas. Il se disait « je suis un acteur, je n’ai vraiment tué personne » mais les gens le traitaient comme si. Je pense que c’était surtout en ligne, pas dans la rue, mais ils lui parlaient comme s’il avait vraiment fait ces mauvaises choses et c’était vraiment lourd. Alors je suis très très content que ce ne soit pas mon cas et que ce soit pas le personnage que je joue. C’est vraiment important pour moi d’essayer d’apporter plus de type de personnage comme Jésus dans le monde, de tenter d’apporter plus de la lumière du Christ, la lumière de ces personnages positifs qui portent la lumière dans le monde, parce qu’il y a déjà tellement d’obscurité. Donc je suis heureux d’être confondu avec Jésus. Je peux pas faire de miracle que je sache, mais je peux simplement être bienveillant et prendre quelques photos avec les gens…

YM : Lorsqu’on incarne un personnage aussi emblématique que Jésus, repère historique au sein même de la grande Histoire de Dieu avec l’Humanité, il y a sans doute beaucoup de pression… Comment faites-vous pour prendre du plaisir à jouer son rôle au fil des saisons ?

JR : Je pense que c’est vraiment au moment où la saison se termine que je peux trouver le temps de me détendre. À chaque saison, j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de dialogues pour mon personnage, Jésus. Donc pendant la saison, il n’y a pas beaucoup de temps pour s’amuser et se détendre parce que je travaille constamment. Mais ensuite, quand la saison se termine, je peux… En anglais, on a une expression qui dit « Let my hair down, laisser mes cheveux pousser. » mais comme ils sont déjà longs j’ai tendance à les couper juste après la fin de la saison. Et puis je me rase, ça me donne un peu plus d’anonymat et ça me permet aussi un peu de déconnecter avec le boulot et de redevenir moi-même.

YM : Ce qui est plutôt cocasse avec The Chosen, c’est qu’il suffit de lire la Bible pour savoir comment ça se termine ! Pourtant, c’est ce que les scénaristes donnent à voir entre les lignes des récits bibliques qui nous percute ; à quel point êtes-vous surpris lorsque vous recevez un nouveau script ?

JR : C’est juste incroyable, c’est comme Noël, c’est comme ouvrir des cadeaux et réagir à ce qui va se passer tout au long de la saison et savoir où nous allons dans le voyage de l’histoire. Nous, nous savons où nous allons aller, mais nous ne savons pas comment nous allons y arriver. Et donc lorsque vous obtenez les scénarios, vous avez en fait l’occasion de voir la carte détaillée de la façon dont nous allons y arriver. Les rebondissements, les tournants et les choses inattendues et les choses que les gens ne réalisent pas qu’ils vont voir se produire dans l’intrigue avec ces personnages que nous avons construits, et qui deviennent vraiment passionnants.

YM : Jusqu’à présent, quelle a été votre plus grande révélation personnelle grâce à la série ?

JR : Je réalise à quel point je ne connais pas bien Jésus et à quel point j’ai encore besoin d’apprendre en tant que personne. Je pense qu’il y a toujours de quoi grandir, et plus je passe de temps à jouer Jésus dans cette série, plus je réalise que j’ai tellement à apprendre en tant que personne.

YM : Qu’est-ce que le public francophone pourrait vous souhaiter pour le futur ?

JR :  De simplement terminer la course et de bien la terminer, c’est ce que je demanderai, et aussi des prières pour rester concentré et protégé.

Pour voir et revoir les saisons en intégralité gratuitement et ne rien manquer de l’actualité de la série en français, direction thechosen.fr

Remerciements spéciaux à SAJE Distribution.