Jean-Luc Gadreau – Journée internationale des femmes : lutte contre les violences conjugales

L’invité de PHARE FM
L’invité de PHARE FM
Jean-Luc Gadreau - Journée internationale des femmes : lutte contre les violences conjugales
/
Temps de lecture : 2 minutes

PHARE FM : Ce lundi 8 mars est traditionnellement la journée internationale des droits des femmes. Le pasteur Jean-Luc Gadreau qui animera ce soir une conférence zoom autour de la lutte contre les violences conjugales est notre invité.
Bonjour Jean-Luc Gadreau, quelques mots tout d’abord sur ce 8 mars et les femmes ?

Jean-Luc : Vous dites bien… les femmes ! On a longtemps parlé, un peu ironiquement, de la journée de la femme. Le pluriel est important en la matière avec une diversité, une pluralité indispensable à prendre en compte. Je pense là au très beau film, Women, femmes au pluriel, de Yann Arthus Bertrand qui montre justement magnifiquement cette diversité à tous niveaux. Physiquement, culturellement, émotionnellement, et bien sûr face aux combats de la vie.
Cette Journée internationale des droits des femmes, ou plus simplement, journée internationale des femmes pour l’ONU, a une longue histoire et son appellation a ainsi évolué au fil du temps. Ces dernières années, c’est donc cette question des droits qui a été remise en avant. Évidemment, on a beaucoup progressé mais il apparait que le chemin est encore long pour aller vers une égalité des droits entre hommes et femmes dans beaucoup de domaines encore.

PHARE FM : Mais pour vous, que représente cette journée plus spécialement ?

Jean-Luc : C’est important de parler de ces choses et de s’y impliquer pour mieux vivre ensemble tout simplement, pour plus de justice et d’amour.
C’est en même temps vite compliqué avec des excès souvent présents sans doute, liés à toutes sortes de raisons que je n’ai pas le temps de développer. En tant que chrétien c’est aussi quelque chose de fondamental, et pastoralement il y a là même des enjeux qui touchent à la vie d’une communauté locale.
J’ajouterai que le mot égalité, qui revient souvent quand on parle de ce sujet, égalité hommes – femmes, est à entendre au niveau des droits. Aucune différence bien évidemment ne doit exister ! Après, je préfère parler de complémentarité et, encore une fois, de diversité. Rien ne doit être chasse gardée par l’un ou l’une ou l’autre… Mais il est important de reconnaitre qui nous sommes, de pouvoir fonctionner alors en fonction de nos particularités, capacités, dons… et de pouvoir le faire… y avoir accès… simplement et librement. Homme et femme, l’un à côté de l’autre, ensemble et complémentaires.
Et là, il y a du boulot encore !

PHARE FM : Vous animez ce soir une conférence autour de la question des violences conjugales.

Jean-Luc : Oui de 20h à 21h30, une visioconférence sur le thème « Ensemble contre les violences conjugales ». Elle est organisée par le comité contre les violences conjugales, mis en place par la Fédération des églises évangéliques baptistes de France, qui va présenter les résultats de son travail commencé il y a bientôt 3 ans. Il y aura aussi des témoignages de trois pasteurs qui ont été confrontés de façon particulière ou qui ont mis en place des actions au sein de leur église locale. Des temps aussi de partage entre les participants.
Alors oui, violences conjugales, ce ne sont pas que les femmes victimes, mêmes si elles sont éminemment majoritaires… mais aussi certains hommes et des enfants.
Derrière ça, surtout pour moi encore l’idée que les chrétiens, l’Église, au sens large du terme, ont des responsabilités concrètes et un rôle à jouer dans ces questions fondamentales de société. Nous ne pouvons pas regarder ça de loin et rester dans notre « bulle spirituelle », entre guillemet.

 

Lien vers l’inscription pour la conférence zoom : https://docs.google.com/forms/d/13sx3hee3pJXG5Y0IYsGHTgHqrrfCduJJECvrE-l0-Qk/edit