Claude Greder – Avoir 20 ans

PHARE FM
Claude Greder - Avoir 20 ans
/
Temps de lecture : 3 minutes

PHARE FM : Bonjour et bienvenu à Claude GREDER

Claude : Bonjour Lisa et bonjour à toutes et à tous.

PHARE FM : Quel est le thème de ce GDS ?

Claude : Avoir 20 ans en 2020, est-ce plus difficile qu’en 1980 ou en 1960 ? 20 ans, c’est presque de vous que je parle

PHARE FM : Eh ben nous on sait ce que c’est d’avoir 20 ans en 2015 mais où voulez-vous en venir en comparant la génération des 20 ans d’aujourd’hui avec celle d’autres générations ?

Claude : Le président de la République disait récemment qu’il était « difficile d’avoir 20 ans en 2020 ». Est-ce vrai ? Est-ce pire qu’à d’autres époques ?

PHARE FM : Et après investigations, qu’en est-il ?

Claude : alors certainement, la crise de la Covid-19, les perspectives d’emploi ont assombri le ciel de l’avenir de cette génération. Si, au niveau sanitaire, ils ont été moins impactés que leurs aînés, au niveau économique, ils font face à de vraies difficultés.

En revanche, visiblement toutes les générations de la vingtaine ont connu leurs difficultés.

Tenez, la mienne, dans les années 80 (zut, je me suis trahi), on a buté sur un chômage de masse après les trente glorieuses (2,3M dont 42% de jeunes). Puis est apparu le SIDA, un virus autrement plus dangereux que la Covid dont on a toujours pas trouvé de vaccin.

Alors qu’on écoutait encore les Beatles, qu’on voyait décoller le groupe Indochine, que les filles portaient des bandanas, que les garçons frimaient à jouer du synthé, qu’on allait voir Rainman au cinéma et que faute de clim dans les voitures on roulait les fenêtres grandes ouvertes, on était identifié comme étant « pour l’amitié, pas pour la politique ; pour la famille, pas pour l’armée ; pour l’amour, pas pour la révolution ; pour eux et leur petit cercle d’intimes, pas pour la collectivité » écrit Henri Amoureux dans le Figaro en 1984. « libéraux, souvent libertaires, apolitiques, introvertis, non pratiquants. » Rien que ça !

Vous deux, vous ne vous en rappelez pas, n’est-ce pas ? Mais demandez vos parents, chère Lisa

Voyez-vous, on nous avait prédit un avenir sombre et sans espoir. Je me rappelle d’un discours sur l’horizon social et économique au plafond gris et bien bas. Entre temps, nous avons vécu la folie des années 80 (dont la naissance des radios libres), la montée en puissance de l’informatique dans les années 90, l’arrivée du web, des smartphones et la naissance des réseaux sociaux dans les années 2000 etc. Quelles années folles !

A écouter les cassandres des années 80, il n’y avait plus qu’à attendre la mort et c’est tout.
Triste, non ? Ce fut bien différent et c’est tant mieux.

PHARE FM : Alors que dire à cette génération de la vingtaine ?

Claude : Nous fêtons Noël dans quelques jours. Il s’y cache un message pour les jeunes. Rappelons-nous que Dieu a confié son propre Fils à une adolescente de 15 à 18 ans. Marie s’est retrouvé enceinte sans avoir de père à mentionner… Joseph, sans doute de 10 ans son aîné, embarque dans l’aventure qui va bouleverser le monde dans un contexte compliqué (l’occupation romaine, difficultés économiques, obligation d’émigrer en Egypte). C’était des jeunes !!!!
Mais quelle aventure dont les répercussions se font encore sentir de nos jours… ne fut-ce qu’au niveau du calendrier.

A la lecture de ce récit de Noël, j’aimerais dire à tous les jeunes qui nous écoute que Dieu a pour vous aussi, pour votre génération, un avenir et de l’espérance, un projet de vie passionnant et savoureux pour chacun et chacune.
Confiez-Lui votre vie et votre avenir. Vous ne le regretterez pas.

Joyeux Noël à toutes et à tous.

PHARE FM : Merci Claude Greder