Timothée Paton – On recherche des retraités

Timothée Paton – On recherche des retraités
Grain de sel/poivre ?

 
Play/Pause Episode
00:00 / 2:59
Rewind 30 Seconds
1X

PHARE FM : Le week-end passé vous êtes allé prêcher dans une église tout au nord de l’Alsace, à Wissembourg…

Timothée : Oui, avec l’équipe de la WEC (c’est une ONG chrétienne), on a animé deux rencontres pour à la fois présenter le travail de la W.E.C (qui travaille quand même dans 90 pays !) et pour booster les jeunes et les moins jeunes à s’engager en mission (que ce soit en France ou à l’autre bout du monde.)

PHARE FM :Jeunes et moins jeunes…

Timothée : Oui. Parce que pendant des années, dans les tournées d’églises, je visais souvent les ‘jeunes’ pour partir en mission.
Ces dernières années j’appelle de plus en plus les ‘moins jeunes’, les retraités à s’engager aussi.

PHARE FM : Parce que vous pensez qu’on les a oubliés les plus âgés ?

Timothée : Alors on ne les a peut-être pas nécessairement oubliés au sein d’une église locale mais on a oublié de les encourager à se lever et s’engager dans la mission.
Nos ainés ont un potentiel énorme ! Ils ont souvent ce que les jeunes n’ont pas encore.

PHARE FM : Par exemple ?

Timothée : Déjà la sagesse, qui se développe avec les années. L’expérience professionnel. Une infirmière à la retraite, par exemple, peut partager son expérience de toute une vie avec des jeunes d’une clinique en Inde ou un dispensaire en Afrique. Un électricien à la retraite peut proposer ses services à des églises. Un pasteur qui n’a plus la charge d’une église peut former une nouvelle génération de pasteurs, d’évangélistes, de missionnaires…

PHARE FM : Et ils ont du temps…

Timothée : Exactement. Ces retraités peuvent rester le temps qu’ils veulent sur le terrain, là-bas en Albanie ou en Birmanie. A la différence d’un étudiant qui doit rentrer en septembre pour ses études ou un père de famille qui doit revenir chez son épouse et ses enfants.
L’autre jour justement à Wissembourg, un couple, plus tout jeunes sont venus me parler à la fin du Culte. Ils me partageaient leur engagement avec une ONG (qui vient en aide aux enfants pauvres à travers le monde.) Ce couple se rend au Cambodge, en Thaïlande, à Madagascar. Ils avaient leur masque mais je pouvais lire dans leur yeux leur passion, leur joie de servir Dieu et les plus démunis. Je crois qu’ils sont impatients que la situation dans le monde s’améliore pour pouvoir décoller de nouveau.

PHARE FM : Vos parents aussi sont toujours très actifs ?

Timothée : Oui, très actifs tous les deux. Et ils n’aiment pas le mot ‘retraités’ (un concept d’ailleurs bien de chez nous mais qu’on retrouve pas dans la Bible).
Mon Papa a fêté lundi ses 83 ans. Il a prêché l’Evangile toute sa vie et il n’est pas prêt de s’arrêter !
Alors un mot pour ceux qui ne sont plus tout jeunes : Ne vous reposez pas sur le banc de touche ! Reprenez les crampons ! On a besoin de vous sur le terrain !