Grain de Sel ou Grain de Poivre ? du 23 janvier 2020 – Timothée Paton – La pieuvre des réseaux sociaux

Grain de Sel ou Grain de Poivre ? du 23 janvier 2020 – Timothée Paton – La pieuvre des réseaux sociaux
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 3:45
 
1X
 

LA PIEUVRE DES RÉSEAUX SOCIAUX – Timothée Paton

PHARE FM : Timothée, il semble qu’aujourd’hui vous ayiez une dent contre les smartphones et les réseaux sociaux ?

Timothée : Oui un peu quand même…
L’autre jour je me trouvais au restaurant avec des amis. L’un des couples a 2 enfants. On s’est installé autour d’une bonne table. Aussitôt assis, les deux enfants ouvrent chacun de son côté son smartphoneIls sont restés figés devant leur écran pendant toute la durée du repas. J’ai essayé de les impliquer dans nos conversations. Pas facile. Le smartphone était trop fort.
Les réseaux sociaux. Sociaux? Il n’y a rien de plus antisocial que ce “réseau social”. Il y a des parents qui désespèrent de voir leurs enfants, leurs adolescents scotchés sur leur téléphone. J’ai envie de dire: « Allo! C’est qui le parent dans la famille? » Jusqu’à leur majorité c’est vous le responsable (A moins que la loi ait changée !)
Si vous décidez que vos enfants n’aient pas de smartphone jusqu’à leur majorité, tout va bien. Ils ne vont pas en mourir. Posséder un smartphone n’est pas un besoin fondamental. Avoir à manger, un endroit où vivre, oui.  Posséder un smartphone, non.

PHARE FM : Les parents disent pourtant que priver leurs enfants d’un téléphone risque de les marginaliser vis à vis de leurs camarades, de leurs amis qui eux en ont un.

Timothée : Alors maintenant c’est la majorité des gens qui décident ce que les parents autorisent ou pas à leur enfant! Vous savez, ces parents qui ne peuvent pas concevoir que leurs enfants n’aient pas un Smartphone oublient que de leur temps, ils n’en avaient pas et n’en ont pas souffert pour autant. J’ai grandi sans télévision. A l’école, mon frère et moi étions probablement les seuls sans avoir de télé. On n’en a pas souffert. Devenu adulte j’ai remercié mon père de ne pas avoir introduit la télé à la maison.
On passe en moyenne en France, 14 ans de sa vie devant une télé. Depuis que la télé a fait des bébés, des petits écrans, je n’ose pas imaginer les années qu’on nous volent.
14 ans devant une télé ! Vous vous rendez compte tout de ce que l’on pourrait faire en 14 ans ? J’apprends qu’il y a des enfants qui refusent même d’aller en colonie de vacances parce que le smartphone n’est pas autorisé. Ils se privent de découvrir la nature, des soirées autour d’un feu de bois, de connaître de nouveaux amis… parce que leur smartphone les gardent prisonniers. Et les parents, impuissants laissent leur enfant à la maison avec comme seul compagnon : un écran.
Avant l’arrivée du smartphone, on entendait dans les rues, les parcs , le cris des enfants qui jouent. Au fil des années on pourrait croire que les enfants ont disparu. Enfermés chez eux, alors que le grand air les appelle.

PHARE FM : Alors, quelles solutions proposez-vous face à cette emprise des smartphones?

Timothée : Un jour, je venais de prêcher dans une église en Belgique: une jeune fille de 14 ans vient me voir à la fin du Culte et me dit : « J’ai besoin de prière. Je suis accro aux réseaux sociaux. » Le premier pas pour s’affranchir d’une addiction, c’est d’en parler à quelqu’un.
Le deuxième pas : Prenez la décision de fermer tous ou certains de vos réseaux sociaux. Hier, j’ai enfin fermé mon compte Facebook et Messenger. Je me sens déjà tellement mieux. J’avais beaucoup d’amis “virtuels”. Maintenant j’ai plus de temps pour tisser de nouvelles relations, de relations authentiques.
Et si vous aussi vous testiez ?