Pascal Portoukalian – Le monde des affaires

PHARE FM
PHARE FM
Pascal Portoukalian - Le monde des affaires
/
Temps de lecture : 2 minutes

PHARE FM : Aujourd’hui Pascal, vous nous parlez du monde des affaires. Vous-même, vous êtes entrepreneur, n’est-ce pas ?

Pascal : Tout à fait. Je suis né dans un milieu entrepreneurial, avec un papa entrepreneur en bâtiment. Toute mon enfance, l’ouvrier de mon père venait prendre son café à la maison en même temps que nous prenions notre petit déjeuner. Et ensuite il partait avec mon père sur les chantiers. Et tous nos repas de famille étaient rythmés par les visites des clients de mon père, de son banquier, de son assureur, de ses partenaires commerciaux… Bref, j’ai baigné dans une marmite entrepreneuriale. Et je pense qu’il m’en est resté quelque chose.

PHARE FM : Alors aujourd’hui, vous êtes vous-même entrepreneur. Vous dirigez la société eXcaléo qui est, rappelons-le, une plate-forme marketplace chrétienne. Vous êtes aussi auteur de l’e-mail quotidien La Pensée de Pascal. Comment arrivez-vous à concilier l’entrepreneuriat avec votre foi ?

Pascal : C’est vrai que, vu de l’extérieur, certains pensent qu’on marche sur un fil. Mais en fait, il n’y a absolument rien d’incompatible dans la relation entre l’entrepreneuriat et la foi. L’Apôtre Paul était vraisemblablement un entrepreneur lui-même : il fabriquait des tentes, devait sans doute trouver des clients, des fournisseurs, perfectionner sa technique, gérer son budget. Il devait sans doute se plaindre lorsqu’un fournisseur le livrait en retard, et se réjouir lorsqu’il décrochait un marché important. Je suppose qu’il avait aussi des sueurs froides lorsque le business ne tournait pas, qu’il lui est arrivé de réajuster sa stratégie de communication, repositionner ses produits lorsque le marché l’exigeait. Paul a certainement connu le quotidien de l’entrepreneur.
Et pas uniquement Paul. Certains des disciples de Jésus étaient des entrepreneurs. Joseph, et même Jésus, en tant que charpentiers, travaillaient peut-être à leur compte eux aussi et était donc entrepreneurs.

PHARE FM : Donc vous nous dites que l’entrepreneuriat est parfaitement compatible avec la Bible.

Pascal : Mieux que cela, je vous dis même que Dieu recherche des entrepreneurs. Des personnes qui créent de l’emploi et bénissent donc leurs prochains en leur donnant du travail. Mais Dieu a cependant donné des pistes pour être un entrepreneur selon son désir.
Je voudrais mettre l’accent sur un ouvrage sorti il y a quelques mois. Il s’appelle “Réconciliations et Business”. Il a été écrit par Jean-Pierre Cauhapé, qui est le Président de ICCC France, la branche française de Chambre de Commerce Chrétienne Internationale. Il y explique son expérience en tant qu’entrepreneur, et surtout il détaille les manières de gérer son entreprise conformément aux préconisations de l’Evangile. En réalité, l’ouvrage est même accessible bien au-delà du cercle des entrepreneurs, il s’adresse à toute personne exerçant une responsabilité dans le monde des affaires.

Plus d’informations sur : E-X-C-A-L-E-O.com