Jean-Luc Gadreau – Index mondial de persécution 2021

PHARE FM
Jean-Luc Gadreau - Index mondial de persécution 2021
/

PHARE FM : Bonjour Jean-Luc Gadreau, alors que retirez-vous de ce dernier Index Mondial de Persécution des Chrétiens ?

Jean-Luc : Tout d’abord le sentiment d’une profonde tristesse comme à chaque fois. Si parfois on peut se sentir un peu malmené à cause de notre foi, ici ou là, en France ou autour de nous, ces données nous donnent de relativiser et d’élargir par là-même aussi notre champ compassionnel et nos sujets de prière. Alors il y aurait beaucoup à dire et nous n’aurons pas le temps de faire le tour. Mais déjà clairement dire que la foi chrétienne est encore aujourd’hui un vrai sujet de persécution. Et même plus, les atteintes et les violences à l’encontre d’une libre pratique de cette foi, que l’on soit catholiques, orthodoxes, protestants, évangéliques, sont PLUS QUE JAMAIS nombreuses dans le monde. Ce sont plus de 340 millions de chrétiens qui ont ainsi été persécutés dont un chrétien sur 6 en Afrique et 2 sur 5 en Asie. Une persécution qui a augmenté de 8,8 % en un an.

PHARE FM : Une persécution qui se traduit comment concrètement ?

Jean-Luc : Alors prenons quelques exemples :
Ce sont 4761 chrétiens qui ont été tués l’année passée, soient 60 % de plus par rapport à l’année précédente. Impressionnant tout de même…
Sachez aussi que 4488 églises ont été ciblées par des violences.
2020, c’est également 4277 chrétiens emprisonnés, le risque de détention étant accru en Erythrée, en Chine et au Pakistan. On observe par ailleurs que la Chine passe ainsi du 27ème rang de l’Index de persécution au 17ème.
Sur la question des pays : trois ont fait leur entrée dans l’Index : le Congo, les Comores et le Mexique. Rien de glorieux bien évidemment ! Et, sans surprise, la Corée du Nord reste en tête des pays où les chrétiens sont le plus persécutés.
Pour être plus parlant, peut-être, si l’on ramène tout ça à l’échelle d’une journée, eh bien ce sont 13 chrétiens dans le monde qui sont assassinés à cause de leur foi, 12 édifices chrétiens attaqués, 12 chrétiens injustement arrêtés ou emprisonnés ; et 5 autres enlevés… une fois encore… chaque jour !

PHARE FM : On relève des raisons à cette progression et puis que peut-on faire à notre niveau ?

Jean-Luc : Il semblerait clairement que la crise sanitaire n’a pas arrangé les choses. La pandémie de Covid-19 est un catalyseur qui a accéléré l’asphyxie de la liberté religieuse, renforçant les vulnérabilités déjà existantes avec des discrimination dans les secours, la conversion forcée et la justification d’une surveillance et d’une censure croissantes.
On a même parfois accusé les chrétiens de propager le virus… rien de moins … tiens on peut penser aussi à des choses vécues ici d’ailleurs … mais à un bien moindre niveau et conséquences, évidemment.
Mais ce n’est pas la seule raison, et le terrorisme, avec en particulier le djihadisme en Afrique Subsaharienne, reste une cause majeure. Sur 10 chrétiens tués dans le monde, 9 l’ont été dans cette région.

Maintenant, que faire ?… alors j’aurai tendance à dire que publier ces chiffres et en parler est déjà quelque chose de fondamental. C’est garder les yeux ouverts, ne pas oublier, exprimer notre solidarité ! C’est la base et une vraie nécessité !
Et puis, alors du moins pour les croyants, c’est clairement aussi le besoin qui nous est rappelé de nous mobiliser dans la prière et soutenir le travail effectué remarquablement bien par des associations comme Portes Ouvertes.