Françoise Caron – Grande collecte de la banque alimentaire

« Merci pour votre discours positif, le fait de voir les bonnes choses malgré les difficultés, de pousser les gens à se battre pour avoir une vie meilleure tout en respectant l'autre. C'est vraiment rare de nos jours. »

PHARE FM existe pour transmettre de l’espoir et réintroduire des valeurs afin de vivre un monde meilleur. Rendez cela possible et soutenez PHARE FM par un don.

Je soutiens

Temps de lecture : 2 minutes
Grain de sel/poivre ?
Grain de sel/poivre ?
Françoise Caron - Grande collecte de la banque alimentaire
Loading
/

Françoise Caron revient sur les milliers de bénévoles qui ont participés à la grande collecte de la banque alimentaire. Une hausse de plus de 20 % des demandes d’aide alimentaire à laquelle doivent répondre les associations, témoigne de cette vague de pauvreté qui annonce un tsunami économique.

En même temps, l’ouverture des petits commerces et des rayons « interdits dans les grandes surfaces » a suscité une sorte d’euphorie, de frénésie de l’achat avec des magasins bondés, des caddies pleins de jouets, de décorations de Noël enfin bref de tout ce qui était considéré comme produit non essentiel !

Et pourtant, non seulement les chiffres mais bien plus encore les témoignages des familles que l’on côtoie, font apparaître des manques dont les ravages détruisent peu à peu le couple, la famille, l’individu : dépression, insomnie, excès de violence, addiction et suicide prennent la place  des vrais essentiels qui manquent. Toutes ces semences étaient bien là, elles ont été arrosées par ce contexte épidémique, par ses pertes de repères.

Chacun a perdu la boussole, la conscience de ce qui est essentiel ou non.

Que ce mois de décembre nous donne de nous rappeler de l’essentiel, de ce qui ne peut pas s’acheter,  ni être confiné, ni dépendre des circonstances.

Au fond, le mois de décembre, ce chemin vers Noël  peut être pour nous, pour nos familles la véritable boussole, l’étoile du berger.

Pas forcément besoin d’une table bien garnie, ni de nombreux jouait, juste un recentrage sur l’essentiel pour rechercher : la paix, la joie, la bonté, la bienveillance, l’espérance.

Ce sont des fruits qui se cultivent dans une relation à celui qui donne du sens à ce mois de décembre : Jésus. Sans oublier bien sûr la relation à l’autre, à mon conjoint, à mes enfants, à mon père ma mère, à mon frère ou ma sœur.

Que la coupe de notre cœur puisse déborder de ses fruits qui seront certainement les plus beaux cadeaux que l’on puisse offrir.