Grain de sel ou grain de poivre du 28 mai 2020 – Timothée Paton – La forme et le fond de la louange aujourd’hui

Grain de sel ou grain de poivre du 28 mai 2020 – Timothée Paton – La forme et le fond de la louange aujourd’hui
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 3:29
 
1X
 

LA FORME ET LE FOND DE LA LOUANGE AUJOURD’HUI

PHARE FM : Bonjour Timothée !

CHRONIQUEUR : Bonjour Nathanaël, Bonjour Lisa !

PHARE FM : Il semble que vous ayez encore quelques réflexions sur la musique, la louange que vous avez observé dans les églises … ?

CHRONIQUEUR : Oui. S’il y a un mot qui caractérise un grand nombre d’églises aujourd’hui c’est L’UNIFORMITE.

Déjà le style de musique (j’en parlais il y a 15 jours sur vos ondes).

Autrefois, on avait par exemple de nombreux groupes de musique chrétiens. Jude 25, Trio Roffidal en passant par le groupe Image (que vous ne les connaissiez pas ce n’est pas grave) mais ce qui caractérisait ces groupes c’est que chacun avait son propre style de musique. Depuis 20 ans, ils ont été beaucoup remplacés par des groupes de louange sans nom, sans originalité souvent avec un seul et unique genre de musique.

C’est comme il y avait quelque part une immense photocopieuse (j’aimerai savoir où elle se trouve pour la débrancher), et toutes les églises viennent chercher le dimanche matin leur copie avant leur culte. L’uniformité.

Je constate aussi cet enchaînement de chants, dirigé par un groupe de louange. La louange individuelle dans beaucoup d’églises a disparu. Il n’y a aujourd’hui peu ou plus d’espace donné pour exprimer sa louange et sa reconnaissance avec ses propres mots.

PHARE FM : Alors ça c’est plutôt la forme. Est- ce que l’on aussi un problème de fond ?

CHRONIQUEUR : Il y a aussi un souci je crois au niveau du contenu de ce que l’on chante.

Il y a encore quelques années un grand nombre de nos chants étaient tellement imprégnés de doctrine qu’en chantant on louait Dieu et en même temps on grandissait dans la connaissance des vérités fondamentales de la Bible.

C’est la théologie biblique qui doit influencer les compositeurs de chants chrétiens. Pas l’inverse.

PHARE FM : Vous voulez nous répéter ça?

CHRONIQUEUR : C’est la théologie biblique qui doit influencer les compositeurs de chants chrétiens. Pas l’inverse.

Par exemple, dans nos répertoires actuels de chants de louange il n’existe pratiquement plus une seule mention du retour de Jésus.

D’ailleurs, certaines églises n’ont pas mentionné le retour de Jésus depuis tant d’années que certains de leurs membres seront les premiers surpris quand la trompette sonnera et que Jésus apparaîtra.

Le problème n’est pas seulement que de nombreux chants de louange aujourd’hui soient d’un faible niveau théologique mais que ceux qui dirigent ces chants ne s’en rendent même pas compte.

PHARE FM : Il ne nous reste plus beaucoup de temps, mais il nous faudrait faire quoi face à ces tendances ?

CHRONIQUEUR : Le grand danger dans un culte c’est de louer la louange.

Parfois la meilleure chose qui puisse arriver à l’église pendant la louange, c’est une panne de courant. Le micro, les spots et les effets spéciaux c’est bien mais ne pourront jamais remplacer la présence authentique de Jésus.

En un mot je dirais, remettons Jésus au centre de notre louange, au centre de notre musique, au centre de nos cultes.