L’invité de PHARE FM – Artiste du 27 avril 2020 – Ben Lütke

L’invité de PHARE FM – Artiste du 27 avril 2020 – Ben Lütke
L’invité de PHARE FM

 
Play/Pause Episode
00:00 / 11:05
Rewind 30 Seconds
1X

Ben Lütke est membre d’EPP Music et Worship Noiz. C’est un artiste et Pasteur créatif de l’église EPP à Marseille. Il est également papa de deux enfants, de 4 ans et 1 an 1/2.

Pouvez-vous nous présenter toutes ces casquettes ?

Worship Noiz est un groupe qui a été monté il y a 10 ans avec des productions et en parallèle, une vision de développer le créatif, la musique et la production au sein de l’église locale. Nous avons monté EPP Music pour pouvoir continuer à intégrer de nouvelles personnes créatives au sein de l’église. Worship Noiz est produit par EPP Music et c’est un LABEL qui produit tout ce qui est fait musicalement.

Notre 1ère production d’EPP Music a été un album pour les enfants

Avez-vous été touché par le Coronavirus ?

Non, malgré que nous soyons une grande famille, il y a eu mon beau-frère qui a été malade mais sinon il y  a eu des naissances durant ce temps d’épidémie !

Des initiatives pendant la période de confinement ?

Nos initiatives ont été de proposer rapidement les cultes du dimanche matin et tout au long de la semaine des « Home sessions » de 9h à 9h30 en direct ou en préenregistrées, pour pouvoir amener de la louange, des encouragement chaque matin.

Avec la reprise du travail, il y a des choses qui bougent et qui changent. Nous allons garder des choses après ce confinement, notamment ce qui a été fait via le Streaming, nous le garderons par la suite pour amener l’église chez les gens à la maison.

Cette période est-elle pour vous propice à la créativité ?

Les premiers jours et premières semaines ont été une opportunité d’avoir un temps chez soi, pour réfléchir, voir fleurir plein de projets. J’ai enfin lancé ma chaîne YouTube, fait des covers (reprise de titres) ainsi que des formations musicales sur la louange.

Un petit mot d’encouragement ?
On a jamais vécu une période comme cela qui permet une telle remise en question. C’est l’occasion de chercher le positif, les choses pour lesquelles on peut être reconnaissant, les choses acquises qui peuvent nous amener d’avantages de joie.

Quelle(s) révélation(s) tirez-vous de ce confinement ?

Je n’ai jamais eu autant de relations sans rencontrer des gens. J’ai pris soin de mes voisins, de mes équipes, de l’église !  Je veux continuer à apprendre pour la suite !