Grain de sel ou grain de poivre du 16 avril 2020 -Timothée Paton – Troubles Obsessionnels Compulsifs (4)

Grain de sel ou grain de poivre du 16 avril 2020 -Timothée Paton – Troubles Obsessionnels Compulsifs (4)
Grain de sel/poivre ?

 
Play/Pause Episode
00:00 / 3:34
Rewind 30 Seconds
1X

PHARE FM : Bonjour Timothée

Chroniqueur : Bonjour Nathanaël.

PHARE FM : Vous avez déjà partagé au cours de trois chroniques (que l’on peut d’ailleurs retrouver en replay sur le site de Phare FM) un fléau qui touche des millions de jeunes et de moins jeunes à travers le monde : Les Troubles Obsessionnels Compulsifs. Depuis l’âge de 15 ans vous avez souffert de TOC. (aujourd’hui vous avez quel âge si ce n’est pas indiscret ?)

Chroniqueur : J’ai 47 ans.

PHARE FM : Vous vous êtes tourné vers qui, ou vers quoi pour trouver une solution ?

Chroniqueur : Je suis allé voir des spécialistes/ professionnels, souvent à l’étranger (Aux États-Unis, en Suisse, à Singapour.). Au fil des années on m’a initié à toutes sortes de techniques, de la méthode EMDR à celle de Sozo en passant par la thérapie cognitive ou la théophostique…

PHARE FM : Et ça a porté du fruit ?

Chroniqueur : Oui, mais tant que ça.

PHARE FM : Vous nous disiez la dernière fois qu’il y a deux ans vous avez connu une véritable percée, comme une lumière…

Chroniqueur : Oui ça s’est passé en effet au printemps 2018. J’avais quelques jours de congé, je me trouvais à Chiang Mai en Thaïlande. J’ai décidé d’écrire l’histoire de mon long combat avec les TOC. J’ai mis en fait à la lumière ce que, depuis 30 ans, je gardais caché ‘au grand public’.

Mettre sur papier ce témoignage n’a pas été un exercice facile mais je sentais qu’il fallait le partager aux autres.

Alors je l’ai envoyé à toutes les personnes répertoriées dans mon carnet d’adresse (et même par la poste pour ceux qui n’ont toujours pas d’adresse mail).

PHARE FM : Et alors … vous avez ressenti quoi suite à ça ?

Chroniqueur : J’ai ressenti un énorme soulagement. Une grosse libération.  Je n’aurais jamais imaginé que ça aurait fait ça.

Dans la Bible au Psaume 32 il est dit : « Tant que je me taisais, mon corps dépérissait. Je gémissais toute la journée. »

Quand vous osez parler aux autres de vos combats et de vos souffrances, vous empruntez alors la voie de la restauration. De plus, ceux qui vous écoutent sont encouragés à leur tour à s’ouvrir. C’est ce que j’appelle « l’effet domino de la confession ».

Vous savez, à chaque fois que je parle en public (dans une église par exemple) de mon témoignage, je vois dans l’auditoire des visages qui s’éclairent. Des regards qui reprennent espoir. Comme si leurs yeux disaient : « Merci Timothée de parler d’un sujet qui n’est jamais mentionné dans l’Église. »

Un jour, alors que je prêchais dans l’est de la France, une dame m’a dit à la sortie du culte (où j’avais aussi parlé de mon combat avec les TOC), elle me dit : « S’il vous plaît, ne vous taisez pas ! »

Je voulais ajouter : Une autre percée significative s’est produite en France lors d’une visite chez mes parents. J’ai lu un verset en anglais, scotché sur le mur de leur salle de bain :

« For God has not given us a spirit of fear, but of power and of love and of a sound mind. »

PHARE FM : Ce qui veut dire :

Chroniqueur :  » Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité mais de force, d’amour et de sagesse. »

L’expression anglaise « sound mind » évoque une pensée apaisée, un esprit en bonne santé. Ces deux mots m’ont sauté aux yeux, et m’ont énormément aidé.

PHARE FM : Merci Timothée. On vous retrouve dans 15 jours pour un dernier volet sur le sujet des Troubles Obsessionnels Compulsifs.