L’invité de PHARE FM du 21 janvier 2020 – Sophie Guillaume – Les bienfaits des câlins

L’invité de PHARE FM du 21 janvier 2020 – Sophie Guillaume – Les bienfaits des câlins
L’invité de PHARE FM

 
 
00:00 / 3:16
 
1X
 

A l’occasion de la journée internationale des câlins ce 21 janvier, Sophie Guillaume, psychiatre, nous parle de la câlinothérapie.

Mais quelle est  l’histoire de cette journée originale ?

Sophie : Ce que l’on en sait, c’est que ce n’est pas récent, dès 1986, un révérend en Amérique, face à la déprime hivernal entre le vide relationnel de Noël et le 14 février, a décidé de faire de cette journée, une journée de contact affectif et de déterminer cette journée du câlin.

Est-ce que c’est efficace ? Qu’est-ce que cela produit chez celui qui le donne ou le reçoit ?

Sophie : Je crois que ce qui est important c’est de prendre conscience que les premiers câlins que l’on a reçu, nous ont marqué profondément dans notre sensibilité tactile, dans notre système nerveux et que lorsqu’on redonne des câlins et bien on ressens à nouveau la chaleur de la tendresse maternelle ou paternelle de nos premières relations. Cela créer un sentiment de sécurité, de confiance et en plus on prend conscience aujourd’hui que des marqueurs biologiques se modifient à ce moment là, notamment l’ocytocine qui est l’hormone de l’attachement et qui produit un sentiment de bien-être, il y a aussi une sécrétion d’endorphines qui diminue le stress et enfin, la dopamine augmente aussi à ce moment là et créer du plaisir. Donc il y a véritablement un rôle de bien-être et un sentiment positif créé par ce câlin.

Alors votre conseil, avec ce sentiment positif qu’il créer, c’est de faire des câlins aujourd’hui, demain et tous les jours de l’année ?

Oui, je pense que cette journée sert à mettre en avant l’importance à la fois de la relation humaine, celle du toucher, on voit tout le côté positif des gens qui savent manifester des câlins, on voit que ça augmente l’affection dans les couples, on voit que ça augmente la santé physique du nouveau né et que ça stimule aussi le système immunitaire. Les gens sont donc moins malade et ce principe de câlins répond au besoin prioritaire de l’être humain, à savoir : se sentir aimé, précieux, on voit aussi que ça favorise l’estime de soi. Donc je pense que c’est important ! Ça met en évidence que l’être humain est un être relationnel, que ça augmente le lien de fraternité les uns vis à vis des autres.

On peut également citer la Bible : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même« , je pense que si on a été aimé, si on a de l’amour vis à vis de soi-même et bien on se sent aussi aimé par Dieu. On peut aussi manifester de l’amour pour son prochain simplement.