Grain de Poivre du 04 septembre – Philippe Malidor – Jusqu’où ira Kim Jong-Un

Grain de Poivre du 04 septembre – Philippe Malidor – Jusqu’où ira Kim Jong-Un
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 2:57
 
1X
 

Notre chroniqueur réagit aux récents tirs de missiles depuis la Corée du Nord… Faut-il que le reste du monde intervienne ? Avec quels risques ?

 

Phare FM : Philippe, la Corée du Nord, c’est loin. Pourtant, les grandes manœuvres militaires de ce pays vous inquiètent.

Chroniqueur : La Corée du Nord a encore procédé à un tir de missiles qui a survolé l’île japonaise d’Hokkaïdo, et Kim Jong-un a promis de recommencer. Mais entre le gros brun nord-coréen qui défie la terre entière et le gros blond nord-américain qui lui promet le feu de l’Apocalypse, on ne sait pas lequel est le plus irresponsable.

Phare FM : Et alors, on a réagi comment ?

Chroniqueur : Eh bien, on fait les gros yeux, mais on ne prend aucune mesure. Pourtant, même la Russie et la Chine ont soutenu la condamnation de l’ONU, mais on ne prendra aucune sanction parce que, paraît-il, les précédentes sont largement contournées et ne servent à rien.

Phare FM : N’y a-t-il pas un risque d’escalade ?

Chroniqueur : Eh bien si. Kim Jong-un est le chef de la pire dictature du monde actuel, le dernier régime stalinien qui est un gigantesque camp de concentration où les opposants politiques, et en première ligne les chrétiens, sont traités de la pire manière. C’est un régime indéfendable, dans lequel il n’y a rien à sauver, qui est capable d’affamer son peuple et de le décérébrer comme dans les pires périodes de la Russie soviétique ou de la Chine maoïste. Le peuple meurt littéralement de faim, et on ne trouve rien de plus pressé que d’engloutir des fortunes dans des missiles nucléaires.

Phare FM : Faut-il intervenir militairement contre la Corée du Nord ?

Chroniqueur : C’est bien de cela qu’elle a peur : elle redoute que les Coréens du Sud et les Américains s’associent pour la faire tomber. Moi, ça me fait penser à la question qui se posait dans les années 30 : Hitler, contrairement aux accords internationaux, se mettait à fabriquer de l’armement dans la vallée de la Ruhr. Fallait-il l’en empêcher ? On a vu ce que la passivité des nations a donné !

Phare FM : Mais l’inverse peut aussi présenter des dangers graves.

Chroniqueur : Oui, et ça, on l’a vu avec l’anéantissement du régime de Saddam Hussein en Irak, qui n’a fait qu’amplifier, par répercussion, le terrorisme islamique. Idem avec Kadhafi, dont la disparition arrangeait les affaires personnelles d’un certain président français (affaire non close). Résultat : la Libye est devenue un chaos indescriptible et le paradis des passeurs. C’est parce qu’on ne peut pas prévoir les conséquences qu’en Syrie on laisse faire Bashar al’Assad et qu’on s’abstient de punir ou d’anéantir le régime nord-coréen dont les Chinois ne savent plus quoi faire mais qu’ils protègent pour contrer l’influence américaine en Asie.

Phare FM : Alors vous, que proposez-vous ?

Chroniqueur : Je propose… rien. Pour une fois, j’aurai une certaine miséricorde envers les politiques et les diplomates pour toutes les raisons que je viens de vous exposer. Il faudrait recevoir du ciel ce qu’on appelle l’Inspiration, et encore, en sachant que, de toutes façons, il n’y a que de mauvaises solutions. On comprend pourquoi, dans le Notre Père, la demande adressée à Dieu : « Que ton règne vienne », est assez criante.