Grain de Poivre du 06 février – Philippe Malidor – Le négationniste de l’Amérique

Grain de Poivre du 06 février – Philippe Malidor – Le négationniste de l’Amérique
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 3:39
 
1X
 

Donald Trump a interdit récemment l’entrée aux Etats-Unis à 7 pays musulmans. De quoi irriter notre chroniqueur…

 

Phare FM : Philippe, vous avez encore aujourd’hui un motif d’irritation : L’interdiction d’accès aux États-Unis promulguée par Donald Trump à l’encontre de 7 pays musulmans.

Chroniqueur : Oui, parce que, outre le fait que c’est une véritable infamie, ça procède d’une ignorance et sans doute aussi d’une perversité politiques inouïes.

Phare FM : Quels sont les pays concernés ?

Chroniqueur : Ce sont l’Irak, l’Iran, la Syrie, la Libye, la Somalie, le Soudan et le Yémen. Regardons-les un peu : il y a des Irakiens qui se battent pour le pétrole américain, et contre Daesh ; il y a des chercheurs iraniens très qualifiés qui sont subitement interdits d’accès dans les universités américaines où ils travaillaient ; les réfugiés syriens sont persécutés… par les terroristes islamistes, essentiellement ; les Soudanais sont persécutés par un régime islamiste dur ; les autres, je n’en dis rien, n’étant pas compétent.

Phare FM : Mais il y aurait peut-être eu d’autres pays à viser davantage…

Chroniqueur : Eh oui ! Car bizarrement, l’Afghanistan, pays des Talibans et gros fournisseur de terroristes, n’est pas dans la liste ; l’Arabie saoudite, qui a enfanté Daesh, qui est le pays de Ben Laden, et qui aplatit le Yémen, est curieusement épargnée alors qu’elle est un vivier de terroristes et que le régime en place est d’une cruauté abominable, notamment contre les chrétiens. Donc, il n’y a aucune logique là-dedans, sinon, probablement, une logique commerciale.

Phare FM : Mais même sur ce plan, ça risque de se retourner contre Trump.

Chroniqueur : Oui, et beaucoup de ses collègues Républicains commencent à s’inquiéter. Sur le plan commercial, ces restrictions sont désastreuses, tout comme cette stupide histoire de mur avec le Mexique, ou la dénonciation du Traité trans-Pacifique qui était destiné à faire contrepoids à la Chine.

Phare FM : Vous parliez de révisionnisme.

Chroniqueur : Oui, et Obama a eu raison de rappeler à Trump, qui est d’origine allemande, et écossaise par sa mère, que les seuls vrais Américains ce sont les Indiens : tous les autres, y compris les noirs, n’étaient pas les bienvenus ! Trump oublie aussi que les Pères Pèlerins qui ont débarqué en 1620 sur les côtes du Massachusetts à bord du Mayflower étaient des Anglais qui fuyaient les persécutions politiques et religieuses. Comme les Syriens ! Comme les Soudanais ! Ce type est donc absolument abject et inculte.

Phare FM : Vous avez ici même évoqué Kirk Douglas qui le comparait à Hitler… Vous iriez jusque là ?

Chroniqueur : Dans le Washington Post, l’historien américain Eric Rauchway dit que le slogan trumpiste « America first » sonne comme « America über alles », c’est-à-dire une adaptation du tristement célèbre mot d’ordre de l’Allemagne hitlérienne. Pire encore, il souligne que l’expression « America first » a été (je cite) « forgée à la fin des années 1930 par les sympathisants nazis américains » parmi lesquels on comptait Charles Lindberg (eh oui, l’aviateur) qui était partisan d’une alliance avec ce cher Adolf…

Phare FM : Pas rassurant, tout ça…

Chroniqueur : Non : à surveiller. De même qu’il faut surveiller chez nous ceux qui disent : « Les Français d’abord ». En réalité, c’est une évidence qu’on gouverne d’abord pour son propre peuple. Mais quand on dit « nous d’abord », on pense « nous seulement ». Et c’est bien ce que Trump est en train de faire : il est le négationniste de l’identité même des États-Unis.