La Revue de Presse d’Anaïs Sorce du 27 janvier

La Revue de Presse d’Anaïs Sorce du 27 janvier
La revue de presse d’Anaïs Sorce

 
 
00:00 / 4:12
 
1X
 

Cette semaine dans la revue de Presse, Anaïs Sorce revient sur le dernier débat des primaires socialistes et sur l’élection de Donald Trump. Elle nous donne aussi un petit conseil pour se réchauffer en cette période de grand froid hivernal !

 

Phare FM : Mercredi, c’était le dernier débat des primaires socialistes, entre Manuel Valls et Benoît Hamon. Une fois n’est pas coutume, on commence donc par de la politique ?

Chroniqueuse : Oui, et pour la Croix, ce débat télévisé a été de très bonne tenue révélant de profondes divergences sur la philosophie du travail et la conception de la laïcité. Le revenu universel prôné par Benoît Hamon est notamment au coeur d’un papier de la Vie. Le magazine s’interroge : est-ce une nouvelle utopie ? Cette allocation a dominé les débats et tous les politiques se sont positionnés pour ou contre mais cette mesure n’est pas la seule qui divise les deux candidats socialistes, qui devront être départagés dimanche, en France. Le Pèlerin donne l’essentiel des deux programmes dans son papier “Les Clés du Duel Socialiste” et La Croix rappelle leurs visions de la laïcité. Accusé par le camp Valls d’être « en résonance avec une frange islamo-gauchiste », Benoît Hamon pourrait saisir la Haute Autorité en cas d’absence de réaction de Jean-Christophe Cambadélis sur ce qu’il estime être une violation de la charte éthique des primaires.

Pour La Vie, loin de les rassembler, cette primaire a rendu deux gauches « irréconciliables ». Voter au second tour de la primaire, c’est trancher et sans doute tuer cet être hybride. D’ailleurs, Réforme revient en Une sur l’avenir de la gauche. Mais faut-il dire que l’on vote ? C’est la réflexion à retrouver dans la Vie qui s’interroge sur l’importance des convictions politiques pour inspirer l’action politique. Pour le philosophe Jean-Philippe Pierron, on vit dans un temps “où il ne faut pas dire que…” Mais à ne plus rien pouvoir dire, ne prend-on pas le risque de ne plus rien pouvoir penser ?

Phare FM : Il y a une semaine, tout pile, Donald Trump est devenu officiellement Président des Etats-Unis. Quelle est la température des médias chrétiens à ce sujet ?

Chroniqueuse : Ils sont assez tempérés et on pourrait reprendre les propos du Pape, relayés par Aleteia : « Pas  de jugement hâtif ! »Le site indique que le Pape François a envoyé un message cordial au nouveau président américain mais s’inquiète de la montée du populisme et des « antisystèmes »…Pour le Pape, tout ce qui compte c’est que Trump ne fasse pas souffrir les pauvres. Dans son discours d’investiture, le nouveau Président a mentionné la Bible pour exhorter les Américains à l’unité et à la solidarité, d’après Evangelique.info.

La Vie revient même sur les quelques bonnes idées de Trump car pour le magazine, tout n’est pas forcément cynique, débile ou dangereux dans son programme.

D’ailleurs, la Croix indique aussi que l’Église américaine salue la décision de Trump sur l’interdiction du financement des organisations internationales promouvant l’avortement. Fortement décriée, cette mesure était pourtant l’une des promesses de campagne du candidat Trump, rappelle le quotidien. Donald Trump s’est engagé à nommer à la Cour suprême un juge opposé à l’IVG. Alors sont-ce les pro-vie qui ont permis de diminuer le nombre d’avortements aux USA ? Ces pro-vie que la société aime caricaturer en militants fanatiques selon la rubrique Opinion d’Aleteia.

Oui, pour La Vie qui s’intéresse à cette question cette semaine mais pas que. C’est aussi grâce aux actions développées sous l’administration Obama et, plus surprenant, grâce à l’utilisation accrue de l’échographie qui aurait un fort pouvoir dissuasif. algré des manifestations comme celle de dimanche dernier en France, relayé par Christianisme Aujourd’hui, les chiffres français sont loin de baisser.

Phare FM : Allez, on finit avec un peu de réconfort, il fait particulièrement froid ces temps-ci et tu as un conseil pour nous !

Chroniqueuse : Oui, celui de rester… au chaud ! Pas très original me diras-tu mais c’est le concept du “hygge”, recette danoise du bonheur. Et c’est Aleteia qui revient sur l’idée dans sa rubrique “Aleteia vous aide à passer l’hiver”.  On oublie les DVD et les romans déjà lus trois fois pour devenir un héros. Oui, c’est l’idée d’une littérature méconnue, une sorte de jeu de rôle littéraire dont vous êtes le maître et le protagoniste. Devant votre cheminée – ou un économiseur d’écran à l’effigie d’un feu de bois à défaut – un chocolat chaud sur la table, c’est parti pour des rencontres avec Abraham, Moïse, David, Jésus, pour découvrir la naissance d’un peuple, la fondation d’un royaume. Il faut choisir entre plusieurs chemins et si votre solution n’est pas la bonne, retour en arrière! Car oui, ces livres dont vous choisissez l’évolution de l’histoire existe aussi pour la Bible !  Un moyen ludique et original de la découvrir ou de la redécouvrir.