Grain de Poivre du 24 janvier – Daniel Rivaud – Le transfert à Jérusalem de l’ambassade américaine

Grain de Poivre du 24 janvier – Daniel Rivaud – Le transfert à Jérusalem de l’ambassade américaine
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 4:15
 
1X
 

Avant même d’entrer en fonction, certaines promesses du nouveau président Donald Trump faisaient déjà des vagues, et pas seulement aux États-Unis. Daniel Rivaud réagit à l’éventuel transfert de l’ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem !

 

Phare FM : Quelle est cette promesse de Donald Trump qui provoque autant de réactions ?

Chroniqueur : Celle de transférer l’ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Lors d’une conférence de presse à Bruxelles en Janvier dernier, à l’issue d’une réunion des ministres des Affaires Étrangères de l’UE, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a mis en garde contre toute décision unilatérale prise à ce sujet. Les dirigeants de l’Autorité palestinienne, de leur côté, font campagne depuis des semaines sur la scène diplomatique pour mobiliser la communauté internationale. « Le transfert de l’ambassade américaine sera considéré comme une déclaration de guerre » (pas moins !) selon plusieurs responsables palestiniens, qui menacent, en représailles, d’annuler les Accords d’Oslo.

Phare FM : Comment se fait-il qu’aujourd’hui encore la question de Jérusalem soulève encore autant de passion, d’un côté comme de l’autre ?

Chroniqueur : Pour bien comprendre les enjeux, il est nécessaire de faire un peu d’histoire. Récemment, en octobre dernier, au lendemain de Yom Kippour, le Conseil exécutif de l’Unesco a adopté une résolution sur Jérusalem-Est niant tout lien entre le peuple juif, le mont du Temple et le Mur des Lamentations, et impliquant l’usage exclusif des termes arabes pour désigner les lieux saints de la Vieille ville. Effacés les 660 fois (les chiffres varient suivant les auteurs) où Jérusalem est cité dans l’Ancien Testament et les 146 fois dans le Nouveau Testament,… et, c’est à noter, aucune dans le Coran. Ce qui a fait dire à Albert Guigui, Grand Rabbin de Bruxelles, que « Si le monde accepte qu’il n’y ait aucun lien entre les juifs et Jérusalem, entre les juifs et le Mont du Temple, alors Jésus ne serait plus qu’une légende inventée. Mais le problème n’est pas nouveau. En effet, dès la création de l’État d’Israël en 1948, la question du statut de Jérusalem fut au cœur des pourparlers politiques mais également des guerres qui furent menées par les pays arabes contre Israël.

Phare FM : Mais normalement, n’est-ce pas chaque pays de droit qui désigne sa capitale ?

Chroniqueur : C’est vrai pour tous les pays, mais pas pour Israël ! En effet, le problème est venu d’une recommandation (non contraignante) de l’ONU de 1947 proposant d’internationaliser Jérusalem. Cette recommandation, sans valeur juridique, fut prise pour des raisons éminemment politiques et bien sûr sans consultation du futur nouvel État d’Israël. Pour finir, Jérusalem fut déclarée capitale d’Israël par la Knesset en 1950, et Israël étendit sa souveraineté à Jérusalem Est en juin 1967, au terme de ce qui fut appelé la « guerre des 6 jours ». En octobre 1995, le Congrès américain vota une loi qui enjoignit le gouvernement de transférer l’ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais cette loi ne constitue pas une reconnaissance de jure de la souveraineté israélienne. Une telle reconnaissance ne relève pas de la compétence du Congrès, mais de celle du Président. Et depuis 1995, tous les présidents américains ont repoussé le transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

Phare FM : Et c’est là qu’intervient la promesse du nouveau président américain…

Chroniqueur : Exactement ! Et si Donald Trump maintient sa position (ce qu’il a l’air de vouloir faire), il entérinera de fait la souveraineté d’Israël sur Jérusalem ouest. D’où les réactions multiples auxquelles on assiste ces dernières semaines. En analysant tous ces événements, comment ne pas penser à ce qu’a dit le prophète Zacharie dans la Bible 500 ans avant notre ère : « Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement pour tous les peuples d’alentour, et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem. 3 En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples; tous ceux qui la soulèveront seront meurtris; et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle. »

Affaire à suivre donc.