Grain de Poivre du 19 décembre – Frank Lafferrière – L’avenir est dans l’iode

Grain de Poivre du 19 décembre – Frank Lafferrière – L’avenir est dans l’iode
Grain de sel/poivre ?

 
 
00:00 / 4:33
 
1X
 

La Bible est-elle votre « Iode » à vous ? Nous en parlons dans le « Grain de Poivre » avec Frank Lafferrière !

 

Phare FM : La situation est alarmante, dramatique, tragique ; l’avenir du monde en dépend, une carence en iode menace le devenir de l’humanité. En quoi un manque d’iode est-il une menace si grande ?

Chroniqueur : Simplement parce qu’il produit des symptômes fort inquiétants. Les premiers symptômes sont des attitudes et comportements apparemment normaux, qui en fait recèlent quelques incohérences. Et personne n’est vraiment à l’abri. Un exemple : savez-vous combien de voiture sont fabriquées dans le monde chaque année depuis ces cinq dernières années ? En 2012 la production mondiale était d’à peu près de 72 millions d’unités et, à l’heure où nous parlons 195 millions ont été produites et depuis que nous parlons à savoir combien de minutes, Sandrine ?

Phare FM : Un peu plus d’une minute.

Chroniqueur : Ce sont 1000 véhicules qui sont sortis d’usine dans le monde. Produire plus de voitures qu’on ne peut en vendre, c’est un symptôme de ce mal cruel que génère le manque d’iode chez les industriels, et malheureusement pas que dans l’industrie automobile. On pourrait sans doute tirer les mêmes enseignements des productions d’armes, de produits chimiques, pharmaceutiques ou autres.

Phare FM : Vous parlez de pandémie ? De quoi s’agit-il ? Pourquoi n’en a-t-on pas entendu parler ?

Chroniqueur : Bien avant que ne soient créés l’ONU et ses satellites, dont l’OMS, cette maladie a été connue sous le nom de crétinisme, et ceux qui en souffrent sont appelés crétins.

Cette maladie qu’on croyait éradiquée depuis les années vingt touchait essentiellement les populations des montagnes éloignées de la mer, mangeant peu de poisson et encore moins d’algues, d’où l’expression « Crétin des Alpes ». L’apport d’iode dans le sel fut une solution.

L’iode est la base essentielle des hormones synthétisées par la glande thyroïde, au nombres desquelles figurent les T3 et T4. Les hormones produites gèrent notre température corporelle, notre rythme cardiaque, notre tension artérielle, notre système nerveux et même notre peau ou nos cheveux. Chez les enfants, toute carence est dramatique pour leur croissance.

Yeux globuleux, même légèrement, alopécie, léger gonflement à la base du cou et teint de craie sont des indices pour déceler si ceux qui s’auto-proclament tout-puissant pour changer le monde sont, ou non, des crétins, au sens pathologique bien entendu. N’allez surtout pas voir là la moindre injure, même s’il est vrai que l’espèce humaine transforme rapidement en injure les vocables désignant les malades.

Phare FM : Sérieusement, il est donc temps de s’en soucier, Frank, de ce manque d’iode.

Chroniqueur : Physiquement, l’iode nous est indispensable. Cet atome a d’autres applications. Il fait partie des halogènes, et les plus anciens d’entre nous se souviendront du très net progrès que fut l’installation de phares à iode sur nos automobiles à pétrole. Spirituellement aussi, c’est important le bon métabolisme et le bon éclairage.

La Bible est un peu notre iode à nous. Petit détail, l’atome d’iode porte le numéro 53. Le cinquante troisième livre de la Bible, la seconde épitre de Paul aux Thessaloniciens, nous exhorte à progresser dans l’opposition, à tenir ferme sur les bases de notre foi et à ne pas nous laisser abuser par celui qui s’élève, cherche à prendre la place et tente de se faire passer pour Dieu.

Phare FM : Ne serait- ce pas utile par les temps qui courent ?

Chroniqueur : Dans cette période de Noël où la chrétienté va fêter la venue au monde de son Sauveur, je vous souhaiter de trouver la bonne iode et la vraie lumière.