AGENDA – Sorties à faire à Grenoble et aux alentours !

0 Partages

Cette semaine, découvrez les sorties à faire dans votre ville et aux alentours !

  • La Journée européenne des langues c’est ce jeudi 27 septembre !

Pour l’occasion, la Ville de Grenoble met à l’honneur la diversité culturelle et linguistique de l’Union européenne en célébrant ce jour à la Maison de l’International, 1 rue Hector Berlioz.
Créée en 2001 par le Conseil de l’Europe et l’UE, cette journée a pour objectif de promouvoir la richesse du patrimoine linguistique et culturel de l’Europe, de célébrer les langues et donc la diversité.
Entre l’anglais, l’arménien, le roumain, l’italien, le japonais, le polonais, le russe, etc., Parler la langue de l’autre signifie aller vers lui, se mettre à sa portée et lever les barrières.
Au menu de ce jeudi : un village associatif linguistique avec près de 21 structures partenaire pour découvrir de nombreuses langues ; une présentation linguistique interactive ; une bibliothèque vivante ; une soirée poésie du monde et un buffet découverte.
Gratuit et ouvert à tous, renseignements détaillés ici !

  • Slow Days en Vercors ou les sens en éveil c’est ce weekend !

Direction les Slow Days en Vercors, un nouvel événement inédit pour partager l’art de vivre de Corrençon-en-Vercors, un village situé aux portes de la plus vaste Réserve Naturelle de France, à 1h de Grenoble.
A l’image de la Slow Cosmétique ou la Slow Food qui elle prône la qualité en matière de gastronomie, le Slow, se défini comme un art de vivre pour prendre le temps de se ressourcer au plus près de la nature.
Slow Days en Vercors permet au territoire de mettre en valeur son savoir-faire sportif, son patrimoine agricole et de partager ses valeurs avec l’occasion d’une immersion en pleine nature, de déconnecter, de rencontrer les habitants etc.
Pour quelques heures, une journée ou le weekend, le public est invité à vivre des expériences inédites associant gastronomie, œnologie, sport et activités en pleine nature. Plusieurs animations payantes et gratuites vont avoir lieu durant le week-end.
Ouvert à tous, les tarifs vont de 20 à 50€, pass inclus.
Toutes les informations sont par !

  • Formation Moniteurs d’école du dimanche c’est ce di… samedi 29 septembre !

De 9h à 16h, une formation pour moniteurs et monitrices d’École du Dimanche a lieu à l’EPEGE, 16 rue Irène Joliot Curie. Condensée sur 2 jours et demi par an, avec un niveau de qualité important, cette formation à la fois adaptée au ministère d’enseignement des enfants et à la vie active d’un grand nombre est mis en place.
Pour l’occasion, intervenants et intervenantes formés de 4 églises de l’agglomération vont venir animer les différents modules proposés. Ainsi, la première séance a pour enseignement : le moniteur – son rôle, sa relation à l’enfant, bien se préparer, etc.
Les prochains rendez-vous sont, quant à eux, sont prévus les samedis 13 octobre où il va être question connaissance de l’enfant et mise en situation ; et le 17 novembre où il s’agira d’accompagner l’enfant dans l’importance de lire la Bible, l’apprentissage des versets, et la motivation à la prière.
La totalité de la formation est de 15€/personne.

  • Conférence Entr’Elles avec Evenementi’Elles c’est le 13 et 14 octobre !

L’association Evenementi’Elles invite les dames à la conférence Entr’Elles pour un temps d’édification, d’encouragement et de foi exceptionnel au Polydôme, à Clermont Ferrand.
Teresa Conlon, pasteure à Times Square Church à New York ; Maria Durso, pasteure au Christ Tabernacle à Brooklyn et Stéphanie Reader conférencière bioéthique et membre de l’Institut de théologie pour la francophonie à Montréal, seront les principales conférencières de ces deux jours de conférence dont le thème central est “Et la vérité vous affranchira !” .
Au programme de ce weekend : partage de la Parole de Dieu, interventions , louanges et adoration avec les artistes Nawale et Anastasis.
Une soirée détente est aussi prévue le samedi afin de partager des moments chaleureux en toute amitié.
Le désir de l’association Evenementi’Elles est de permettre aux femmes chrétiennes de prendre du temps ensembles dans le partage de leurs expériences, de leur foi ainsi que de leurs témoignages.
Les tarifs de cette conférences vont de 13 à 50 euros avec la possibilité d’inscription sur place.

  • EFS – “Donner son sang, une résolution citoyenne pour la rentrée” c’est toute l’année !

En ce mois de rentrée, l’établissement français du sang invite les grenoblois à faire don de leur sang dans le but de reconstituer les réserves. Après l’appel national d’urgence lancé cet été, l’EFS réaffirme l’importance de donner son sang régulièrement tout au long de l’année.
De plus, cette période de rentrée est marquée par des emplois du temps chargés, et par la reprise d’une activité hospitalière soutenue (avec opérations programmées) et cela entraîne une hausse de la consommation en produits sanguins. L’EFS appelle donc les citoyens à mettre le don de sang à leur agenda dès ce mois de septembre puisqu’il est un acte vital : chaque année en France, 1 million de personnes sont soignées. Chaque jour, 10 000 dons de sang sont nécessaires pour couvrir les besoins des malades, dont 1 400 sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Le site de l’EFS se trouve au 29 Avenue Maquis du Grésivaudan à La Tronche.

  • HIBAKUSHA ou dessins des survivants de Hiroshima et de Nagasaki c’est jusqu’au 22 octobre !

L’exposition temporaire “HIBAKUSHA, dessins des survivants de Hiroshima et de Nagasaki” est au Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère – Maison des droits de l’Homme, au 14 rue Hébert, à Grenoble.
En août 1945, deux bombes atomiques sont lâchées sur Hiroshima et Nagasaki, faisant des dizaines de milliers de morts. Les témoignages photographiques de ces évènements sont rares. Alors, en 1974 l’envie de témoigner pousse un homme à utiliser le dessin pour raconter ce qu’il a vécu à Hiroshima trente ans auparavant. Cela enclenche un appel à témoin et amène à récupérer + de 3600 dessins qui libèrent les souvenirs et la parole.
Précieux et fragiles, les originaux sont conservés au Japon et ne peuvent quitter le pays.
Après une première exposition en 2017 où le public européen découvrait ces images au Centre Joë Bousquet et son Temps puis aux Archives nationales, le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère présente à son tour les répliques des dessins des Hibakusha, ces survivants devenus symboles de paix.
Gratuit et ouvert à tous.