Grain de Poivre du 24 novembre – Nicolas Ciarapica – J’aime Donald Trump

Envers et contre tout -et tous-, notre chroniqueur se place dans le camp du président américain… Quels sont ses arguments ?

 

Phare FM : Nicolas Ciarapica, bonjour. Ca fait un an, déjà, que Donald Trump est entré à la Maison Blanche, vous voulez profiter de cet anniversaire pour peut-être… redorer son blason ! Tâche difficile, voire impossible après Obama, non?

Chroniqueur : D’après un sondage récent(1), il apparaît que Trump est plus apprécié (ou moins détesté) que les dirigeants français, britanniques et allemands, dont les médias font pourtant des portraits toujours flatteurs. Ici, en Europe, on a encensé Obama. Pourtant le Nobel de la Paix a envahi 8 pays, commencé 7 guerres(2) qui ont semé le chaos et fabriqué une crise migratoire. L’Islam radical a gagné du terrain. 3 pays parmi les plus autoritaires (Chine, Russie et Iran) ont gagné en influence. Il a attisé les tensions raciales avec les “Black Lives Matter”, au point que des policiers ont été assassinés. Le chômage a monté en flèche, la pauvreté s’est installée…

Phare FM : Et Trump est arrivé à ce moment-là Nicolas.

Chroniqueur : Oui Sandrine. La Gauche ne l’accepte toujours pas, mais c’est le jeu démocratique : Trump est élu depuis 1 an. Contrairement aux autres, il est ultra-riche : on ne peut pas l’acheter. Contrairement aux autres également, son ambition n’est pas de faire de la politique ou de penser à sa réélection. Il a porté l’espoir de toute une partie de l’électorat américain, ces classes moyennes méprisées par l’intelligentsia qui vote “bien”, car voter à gauche est un devoir “moral”. Sauf que les américains moyens, conservateurs, chrétiens parfois, républicains, ont décidé que, non, ils n’en voulaient plus de la Gauche ! Ils voulaient de Trump le novice, qui n’est ni un imbécile, ni un raciste d’ailleurs…

Phare FM : Ce n’est pas ce que disent les médias… ni ce que beaucoup pensent, Nicolas !

Chroniqueur : Les journalistes européens, Sandrine, sont pratiquement tous à Gauche. Même au Figaro, c’est la “pravda”, la vérité unique donnée par l’AFP, qui fait la une. Prenons un exemple : partout on le traite de raciste, mais qui a rapporté que Donald Trump avait reçu en 1986 la médaille d’Ellis Island, en même temps que le boxeur Muhammad Ali et que Rosa Parks, la passionaria de la lutte contre la ségrégation ? Soyons sérieux, Trump est un génie et peut-être même un Chrétien…

Phare FM : Vous y allez très très fort là ! Un génie, un chrétien ? Il a une attitude  qui laisse pourtant, souvent, vraiment à désirer…!

Chroniqueur : C’est ce qu’on nous montre de son attitude qui laisse à désirer. Les médias antichrétiens instruisent son dossier à charge. Novice en politique, Trump a pourtant nommé un authentique Chrétien évangélique comme Vice président, Mike Pence. Je vous invite à écouter les discours de Pence, et même ceux de Trump, au lieu de vous satisfaire des bribes rapportées par nos médias. Des journalistes évangéliques bien informés parlent même de “réveil spirituel” : on PRIE à la Maison Blanche, et on prie vraiment(3). Des réunions d’étude biblique et de prière y sont organisées chaque semaine.

Phare FM : Bon d’accord alors l’Amérique a changé en bien depuis Trump ?

Chroniqueur : Oui, en politique étrangère, le changement est évident : l’Etat islamique est quasiment démantelé. L’alliance avec les Saoudiens porte ses fruits, et l’Iran recule. Le soutien à Israël est réaffirmé avec force et la cause Palestinienne recadrée : aucun soutien au terrorisme ne sera toléré pour discuter de la création d’un Etat. En matière d’économie, le chômage a diminué de 4% en un an(4), et ce n’est qu’un début car Donald Trump sait qu’il n’a plus que trois ans pour agir… Alors je le dis, j’aime Donald Trump !