Grain de Poivre du 08 septembre – Eric Lemaitre – Rôle du réchauffement climatique dans les catastrophes naturelles (Partie 1)

Les catastrophes naturelles en cours sont-elles la conséquence du réchauffement climatique ? Et plus précisément, est-ce la faute de l’homme ? Réponse éclairée de notre chroniqueur.

 

 

Phare FM : Éric, cette dernière décennie comme ces dernières semaines semblent avoir été particulièrement marquées par de nombreux événements météorologiques imputables au réchauffement climatique. Ce phénomène climatique est planétaire, Éric ?

Chroniqueur : Des États-Unis à l’Inde en passant par l’Afrique et les Antilles Françaises, de nombreux pays ont été confrontés, ces derniers mois, à des phénomènes météorologiques extrêmement violents, et les catastrophes naturelles se multiplient à travers le monde. L’intensité des phénomènes climatiques semble croître au même rythme. En cause, le dérèglement climatique causé selon toute probabilité par l’activité humaine. S’il est rigoureusement impossible d’imputer un événement météorologique isolé au réchauffement en cours,  l’ouragan Harvey et Irma apparaissent néanmoins comme une matérialisation de ce risque climatique.

Phare FM : Vous parlez de risque climatique, tout le monde – ou quasiment – parle de réchauffement climatique, est-ce que vous pouvez nous en dire quelques mots ?

Chroniqueur : Je ne suis pas un spécialiste des questions climatiques mais en des termes très simples, le réchauffement climatique est expliqué par un phénomène d’augmentation des températures sur la plus grande partie des océans et de l’atmosphère terrestre. Le réchauffement se traduit par une augmentation de la quantité de chaleur retenue à la surface de la planète. Les projections des modèles climatiques présentées par des experts, indiquent que la température de surface du globe et des océans est en passe d’augmenter environ de 1 à 6 °C supplémentaires au cours du XXIe siècle. Or cette augmentation est susceptible de provoquer un plus grand nombre de phénomènes et de catastrophes climatiques type ouragans, tempêtes, fontes glaciaires, montées des eaux.

Phare FM : On a pu estimer les dommages humains et financiers dus à ce réchauffement climatique ?

Chroniqueur : Oui Sandrine, le réchauffement climatique affecte en effet et déjà 300 millions de personnes dans le monde. Les experts estiment que ce sont plus de 500 000 personnes qui pourraient décéder par an en 2030, et avec un coût de 600 milliards de dollars par an liés à tous les dommages causés par la montée des eaux, les inondations, les tempêtes, et en raison des destructions qui touchent en premier lieu l’habitat et toutes les infrastructures économiques.

Phare FM : Ce réchauffement climatique est-il vraiment causé par l’homme Eric ?

Chroniqueur : Il semble qu’il n’y ait pas de doutes possibles sur la contribution des activités humaines au développement du réchauffement climatique de la planète. Pour autant, il faut que vous sachiez Sandrine, que les océans produisent également une grande quantité de CO2. Malgré cela notre monde économique joue probablement un rôle certain sur la production de gaz carbonique notamment parce que nous faisons un usage considérable de pétrole, que la nature a savamment enterré mais notre exploitation quasi sauvage a largement contribué à la diffusion de ces particules à la fois nocives pour la santé, néfastes pour l’atmosphère. La mondialisation des échanges a également largement contribué à l’accélération du développement des émissions de dioxyde de carbone. Or d’un point de vue écologique, le développement urbain avec ses villes gigantesques est également un phénomène qui est de nature à amplifier de grandes catastrophes climatiques. Mais si vous le voulez bien je reviendrai sur le même sujet lors d’une prochaine chronique.