Billet d’humeur – Juillet 2017

0 Partages

 Chers amis de la radio de l’Alsace du Nord

            Lorsque les armées japonaises obligèrent les troupes américaines à se retirer des Philippines en mai 1942, le général Douglas MacArthur promit aux insulaires : « Je reviendrai ». Il fit écrire cette devise sur toute sorte d’objets qu’il fit répandre dans toutes les îles pour appuyer cette promesse qu’il honora moins de trois ans plus tard ! La promesse plus importante du retour de Jésus-Christ est disséminée dans tout le nouveau testament, chaque auteur y faisant référence, non comme une hypothèse, mais comme une certitude.

Une grande confusion règne quant à la signification exacte de certains évènements qui se produiront en ce temps-là, même parmi les chrétiens qui croient ce que la Bible dit. Je n’ai pas la prétention d’y mettre ma « lumière », mais plutôt d’évoquer trois points sûrs :

1. Le Seigneur reviendra de façon soudaine et inattendue. Dans l’évangile de Matthieu, sa venue est comparée à l’éclair qui part de l’orient et se montre jusqu’en occident. Comme à un voleur qui entre par effraction dans une maison en pleine nuit. (Matt 24 :27,42-44). Un auteur chrétien écrit ceci : « Cette journée commencera comme toutes les autres, où les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants. Il y aura des naissances, des mariages et des décès. On tombera amoureux et on divorcera. On aura des promotions et on sera licencié ; on sera admis à l’hôpital et on en sortira ; ce sera un jour banal pour certains, exceptionnels pour d’autres. En d’autres termes, la vie se poursuivra comme à l’accoutumée ».

2.  Toute spéculation quant à la date de cet évènement est sans fondement et insensée. Marc 13.32

3. Lorsque cela se produira, tout œil le verra. Apoc 1 :7. Ce retour choquera et étonnera beaucoup de gens en vie à ce moment-là, mais personne ne pourra le mettre en doute. La seconde venue de Jésus sur la terre ne se fera pas comme la première, lorsqu’il vint naître comme un bébé dans une petite ville du Moyen-Orient et lancer un mouvement qui, au fil des siècles, s’est étendu sur toute la terre. Son retour sera universel et instantané. Il transcendera tous les évènements qui se sont produits jusqu’alors dans l’espace et le temps. Il sera dynamique, dramatique et décisif car il propulsera l’humanité vers sa destinée finale. Il sera difficile de l’exprimer mieux que C.S. Lewis ; « Ce sera la fin du monde, la fin du spectacle…son implacable puissance fera naître dans chaque créature un amour ou une horreur irrésistibles. Trop tard alors pour choisir son camp. Le temps du choix sera passé, à ce moment, nous découvrirons, consciemment ou non, pour quel camp nous avons opté. » John B.

André, président de phare FM Haguenau.