Grain de Poivre du 04 juillet – Guillaume Bourin – Trump, les réseaux sociaux et nous

Pour notre chroniqueur, notre comportement ressemble parfois étrangement à celui du président américain. Explication.

 

Phare FM : Bonjour Guillaume, c’est avec une actualité qui vous fait rire que nous démarrons cette chronique…

Chroniqueur : Oui nous allons parler bagarre, catch, et… politique. En effet, l’actualité est marquée par le nouvel incident provoqué par Donald Trump, le président des Etats-Unis d’Amérique, sur Twitter. Et en effet, je trouve ça assez rigolo.

Phare FM : Que s’est-il passé ?

Chroniqueur : Et bien dans une vidéo postée dimanche 2 juillet 2017 sur ce réseau social, Donald Trump se met en scène en train de molester symboliquement CNN. Il s’agit en réalité d’une vieille vidéo de 2007, du temps où Trump était présentateur de télévision. Invité à un combat de catch, il avait parodié une bagarre avec Vince McMahon, le fondateur de la WWE, la principale organisation de ce « sport » aux Etats-Unis.

La vidéo a été retouchée, et le visage de McMahon a été remplacé par le logo de CNN, l’une des deux principales chaînes d’information nationales. Symboliquement, donc, Donald Trump rosse CNN, qu’il a pour le coup rebaptisé FNN, Fake News Networks (« Réseau propagateur de fausses informations »).

Phare FM : Et ça vous fait rire ?

Chroniqueur : Oui ! Ce n’est pas tant l’acte lui-même -c’est assez pitoyable, il faut bien le reconnaître. C’est plutôt que Donald Trump est coutumier de tels dérapages, cela fait d’ailleurs une semaine qu’il attaque verbalement des journalistes. Mais une situation aussi surréaliste, dans laquelle l’homme le plus puissant du monde se met à faire de telles vidéos, ça c’est inédit !

Je ne suis pas américain, si je l’étais je ne pense pas que ça m’amuserait autant, mais de mon point de vue dépassionné de Français, voir le président des USA se comporter comme un internaute lambda sur Facebook, je trouve ça vraiment drôle. Et croyez-le ou pas, je pense qu’il y a un enseignement à en tirer.

Phare FM : Lequel ?

Chroniqueur : Et bien, Donald Trump c’est un peu « monsieur tout le monde », il faut bien le reconnaître. Toute une frange de la population américaine s’identifie à lui, notamment en raison de son utilisation sans filtre de Twitter. J’estime, à titre personnel, qu’il y a souvent un fond de vrai dans les attaques de Trump envers la presse, mais ce n’est pas là la question : je pense que son attitude virtuelle nous renvoie à notre propre usage des réseaux sociaux.

Phare FM : Vraiment ?

Chroniqueur : Oui. Je vois de nombreuses personnes critiquer Trump sur ce point, mas regardez leur fil d’actualité Twitter ou Facebook et vous découvrirez que leur attitude n’est pas très différente.

A bien des égards, les réseaux sociaux désinhibent, les individus ne tiennent plus compte des barrières de communication et des filtres dont ils useraient dans une conversation face à face. Certes, Trump parle comme il tweete, mais de nombreux internautes se laissent aller comme lui lorsqu’ils entrent en conversation par écrans interposés. Je crois que nous devrions nous souvenir de cela…

Phare FM : Enfin là il s’agit quand même du président des Etats-Unis !

Chroniqueur : Oui, mais c’est valable pour tout un chacun : nos paroles nous engagent. La Bible nous rappelle que nous serons jugés sur la base de toute parole vaine que nous aurons prononcée. Avec l’avènement des réseaux sociaux, cette propension s’accroit !  À l’inverse de Trump, ou de nous, Dieu ne parle jamais vainement…