Grain de Poivre du 10 janvier – Jean-Luc Gadreau – Joyeuses Pâques

«Carpe Diem» ! Pour Jean-Luc Gadreau, nous devrions un peu plus vivre au présent… Explications dans le GDP de ce jour :

 

Chroniqueur : Bonjour Sandrine & Nathanaël et Joyeuses Pâques !

Phare FM : Pâques ?… Vous êtes un peu en avance Jean-Luc là… !

Chroniqueur : Oups… Pardon ! Vous savez, arrivé à un certain âge, on perd un peu la notion du temps ! Non, je vous rassure c’est une blague… mais enfin qui se veut  intelligente !… Oui, car c’est précisément le thème de mon grain de poivre. Je voudrais vous parler du temps qui passe et de combien il est difficile dans notre société actuelle de ne pas se faire emporter par un rythme effréné et, il faut le reconnaître, totalement insensé et, je dirais même plus : contre nature !

Phare FM : “Contre-nature”, carrément ! Pourquoi cela ?

Chroniqueur : Je vais vous donner 1 exemple concret et d’actualité… Vendredi dernier, c’était le 6 janvier… et, Sandrine, le 6 janvier c’est ?

Phare FM : C’est l’Epiphanie, la galette des rois !

Chroniqueur : Et oui, la galette des rois ! Alors ces fameuses galettes, et bien si vous avez un peu ouvert les yeux depuis… un bon mois… vous avez pu en voir déjà des tas dans les supermarchés et vous en avez d’ailleurs peut-être même déjà mangé, bien avant le 6 janvier. Bon évidemment, rien n’empêche de manger de la galette à la frangipane ou des brioches tout au long de l’année. Et vous avez même le droit de mettre des fèves et aussi vous parer d’une jolie couronne ! 

Phare FM : Et dans un mois ou deux on va nous proposer des articles de plage Jean-Luc !

Chroniqueur : Exactement ! Ce que je veux pointer du doigt là, vous l’aurez compris, c’est que nous sommes dans une société qui va toujours plus vite et qui, hélas, n’avance plus du tout au rythme apaisé du temps, des saisons. On évoque cet aspect des choses aussi parfois pour la nourriture, les fruits, les légumes. Je pense d’ailleurs que beaucoup d’entre nous ne connaissent peut-être même pas la période qui correspond aux poireaux, aux choux fleurs, cerises ou autres oranges ! Alors pour les galettes, rien de très grave… juste un peu d’agacement… Pour des tas de trucs finalement, on fait avec, on est habitué… mais justement le problème c’est que l’on s’y habitue. On s’habitue à être décalé, à peine est-on en train de vivre quelque chose – et des fois même pas encore – que l’on est en train de se projeter sur la chose qui vient derrière, sur le dossier suivant, sur les soucis du mois prochain et pendant ce temps-là, on ne sait plus profiter de l’instant présent.  Et je crois sincèrement, que c’est un véritable poison qui se répand dans nos vies et nos fonctionnements.

Phare FM : Et ce qui est intéressant, c’est que la Bible en parle , de ça !

Chroniqueur : Oui, et elle nous alerte même ! Bon ça peut vouloir dire que le problème n’est pas si nouveau… Je pense quand même que notre société de consommation, l’industrialisation, la technologie ont impactés cette façon d’affronter le calendrier, ce temps qui passe. Il est clair que tout peut aller beaucoup plus vite avec internet et nos moyens de locomotions contemporains. Mais donc, dans la Bible, des avertissements ou conseils nous sont donnés à ce sujet : on y trouve cette phrase par exemple : “ Il y a un temps propice et une façon propice pour faire toute chose ».  Il y a aussi un passage qui dit: « Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse ». Il est urgent de réapprendre à s’approprier le présent…  Hier, c’est du passé. Demain n’est pas encore arrivé. Alors vivons l’aujourd’hui ! Ca aussi, c’est dans la Bible : « Ne te vante pas du lendemain, car tu ne sais pas ce qu’un jour peut enfanter. » Et aussi, pour finir,  cette splendide image de l’arbre planté près du courant d’eau et qui est l’analogie de l’homme HEUREUX ! Et bien cet arbre donne du fruit en SA saison. Il n’est pas génétiquement modifié, surtout pas même !