Grain de Poivre du 02 decembre – Jean-Yves Peter – Au secours Jésus revient

«Au secours, Jésus revient !» C’est le cri lancé en une du journal Libération. Faut-il vraiment craindre que Jésus revienne ? Jean-Yves Peter réagit !

 

Phare FM : La semaine dernière, entre les deux tours des primaires de la droite et du centre, la foi chrétienne ouvertement déclarée par François Fillion a provoqué une levée de boucliers dans la presse se réclamant de la libre pensée…

Chroniqueur : Oui, et même une franche offensive, dont le summum a été cet appel lancé en une et en pleine page par le journal Libération : « Au secours, Jésus revient ! »

Phare FM : Et cet appel vous a choqué…

Chroniqueur : Choqué, ce n’est pas le mot…. Je dirai plutôt : stupéfait. Je me suis d’abord demandé : Mais à qui peut bien sérieusement s’adresser un tel appel ? (Je ne veux pas dire par là que Libération parle dans le vide…) Qui peut bien approuver d’entendre une telle agression contre la conviction d’autrui ? Car ce qui frappe dans ce gros titre, c’est avant tout l’intolérance et même le sectarisme éhontés qu’il exprime.

Phare FM : Et ça, c’est la marque d’une laïcité selon vous abusive…

Chroniqueur : Oui ! Même de la part d’un journal dont on sait qu’il se pose en gardien de cette laïcité qui n’est pas la laïcité – nous en avons parlé ces dernières semaines ; une laïcité de censure et de stigmatisation des convictions religieuses. On a là un parfait exemple de cette pensée unique qui s’attribue sans le moindre scrupule le monopole de la vertu ; la vertu nécessairement athée, et surtout pas chrétienne en tout cas !

Phare FM : Et c’est une attitude unilatérale ?

Chroniqueur : Oui. Pourrait-on imaginer qu’un média chrétien, Phare FM par exemple, alerte l’opinion jusqu’à appeler au secours contre l’athéisme déclaré d’un candidat à une élection publique..? Et en raison de son athéisme, le qualifier de « dangereux personnage », comme Libération n’a pas hésité à qualifier François Fillon de « Tarik Ramadan des sacristies » ?

Phare FM : Ça ne paraît pas possible, en effet…

Chroniqueur : En effet… Mais ce qui est stupéfiant, c’est que dans notre pays il paraisse normal qu’un athéisme – qu’on ne songerait même pas à qualifier d’intégriste – s’en prenne à la foi d’un homme d’état, et affirme que sa foi ne peut que faire de lui un despote antisocial ! Il y a bel et bien en France une intolérance légitime.

Phare FM : Comment réagir..?

Chroniqueur : Il n’y a pas lieu de réagir – vous allez me dire que c’est ce que je suis en train de faire… – Mais ce n’est pas pour rétorquer, pour contre-attaquer ; la foi chrétienne ne conduit pas à cela, ne se livre pas à l’escalade des outrances et des violences… Ce que je dis, ce n’est pas pour réclamer quelque réparation que ce soit, mais seulement pour mettre en lumière cet orgueil stupéfiant, méprisant, agressif, qui prend la parole dès que des hommes se veulent détenteurs du bien, au lieu de s’en vouloir simplement serviteurs. Et puis aussi, je veux dire à nos auditeurs, quelle que soit leur conviction, qu’il n’y a vraiment rien à craindre du retour de Jésus.

Phare FM : Comment ça ?

Chroniqueur : Écoutez comment lui-même décrit son retour… C’est écrit à la fin de la Bible, dans un livre qui s’appelle « Apocalypse » (ce qui ne veut pas dire « énorme catastrophe », mais « révélation ») : « Alors, dit Jésus, Dieu habitera avec les hommes, ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car ces choses auront disparu. »

Vous trouvez que cela donne envie d’appeler au secours ?

Phare FM : Non, au contraire !

Chroniqueur : Eh bien moi, si. Mais en reculant la virgule et en mettant un « s » à « reviens »… Au secours Jésus, reviens ! Que l’amour enfin règne entre les hommes !